Partager

Le Mali (vice-championne) et le Sénégal (championne en titre) semblent être les deux grands favoris de la 22ème édition de l’Afrobasket qui se joue actuellement à Bamako. Les deux formations sont dans la bonne dynamique pour réaliser un parcours sans faute. C’est dire qu’on risque d’assister à une finale Mali-Sénégal, le 2 octobre prochain.

C’est parti depuis le vendredi 23 septembre pour la 22ème édition de l’Afrobasket féminin. Organisée par la commission de la zone Afrique de la Fédération internationale de basket-ball amateur africain (FIBA-Africa) la compétition se déroule avec deux Poules. La Poule A comprend le Mali (vice-championne) la Côte d’ivoire, la Tunisie, le Ghana, la RD Congo et le Mozambique tandis que la Poule B regroupe le Sénégal (championne en titre) la Guinée, l’Angola, le Nigéria, le Cameroun et le Rwanda.

Au regard de cette compétition, le Mali et le Sénégal semblent être les deux grands favoris. Les deux équipes ont en train de réaliser un parcours exceptionnel.

A l’ouverture de cette compétition, les Aigles dames ont fait une belle entrée de jeu en gagnant le match contre la Tunisie (69-45). La capitaine de l’équipe malienne, Hamchétou Maïga et ses co-équipières ont fait une démonstration de force devant leur public, sorti très nombreux pour les encourager dans la nouvelle salle polyvalente du stade du 26 Mars de Yirimadio. Lors de leur deuxième sortie, le samedi face à la Côte d’Ivoire, les Aigles dames, très engagées et motivées, ont également gagné sur le score de 57-44. Hier dimanche, les Aigles croissaient le fer avec le Ghana lors de la troisième journée. S’agissant des Lionnes du Sénégal, elles sont dans la même dynamique que les Aigles du Mali.

Le Sénégal a battu le Nigeria (86-62) lors de sa première sortie, le vendredi. Face à l’Angola, le samedi, les Lionnes du Sénégal, malgré quelques difficultés en cours du jeu, ont gagné le match sur le score de 63 à 42. Pour leur troisième sortie, les Lionnes étaient hier face à la Guinée. En tout cas, l’objectif pour les Aigles dames est d’aller le plus loin possible dans cette compétition. En d’autres termes, il s’agit de remporter le trophée continental, après Dakar en 2007. Les Lionnes du Sénégal ont également leur mot à dire dans ce tournoi.

Alou B HAIDARA

…………………………

Les potins de Afro Basket :

Le Président ATT absent à la cérémonie d’ouverture

Le Président de la République, Amadou Toumani Touré, était le plus grand absent à la cérémonie d’ouverture de l’Afrobasket féminin, le vendredi, dans la nouvelle salle polyvalente du Stade du 26 mars. Il était représenté par le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration Africaine, Dr Badara Alou Macalou, accompagné, pour la circonstance, de plusieurs autres membres du gouvernement dont le ministre de la Jeunesse et des Sports, Djiguiba Kéïta dit PPR. Le président du Comité National Olympique et Sportifs, Habib Sissoko et plusieurs responsables sportifs étaient aussi présents.

Et pourtant, la présence du Chef de l’Etat était bien attendue par beaucoup de gens à l’ouverture de ce grand rendez-vous de la balle au panier. Peut être qu’ATT a préféré se reposer, après les différentes cérémonies d’inauguration auxquelles il a procédé dans le cadre du 22 septembre.

Pas grand-chose à la cérémonie d’ouverture

Beaucoup de gens sont restés sur leur faim à la cérémonie d’ouverture de l’Afrobasket pour la simple et bonne raison qu’ils n’ont pas vu grand-chose. « Je pensais avoir une cérémonie de grande facture, malheureusement, nous avons vu une cérémonie ordinaire. J’ai été très déçu de ce que j’ai vu. A vrai dire, ce n’était pas à la hauteur d’un grand événement sportif de ce genre » nous a confié un téléspectateur.

Pour cette cérémonie, Kardjigué Laïco Traoré s’est contenté, tout simplement, de montrer au public les pas de danse des pays participants exécutés par les filles avec l’accompagnement de l’Ensemble instrumental national. Il faut signaler que même ici certains pays n’ont pas été présentés, faute de temps. Le tableau phonique n’a pas pu sauver la situation.

Organisation zéro !

Il y a eu beaucoup de couacs à l’ouverture de l’Afrobasket, à commencer par le problème de sonorisation de la salle. Les différents discours prononcés à cette occasion notamment par le président de la Commission nationale d’organisation, Abdoulaye Ouédraogo, du président de la Fédération malienne de Basket-ball, Seydou Diawara et du représentant de Fiba-Afrique sont passés inaperçus parce que la sonorisation était de mauvaise qualité.

S’agissant des accréditations, il faut noter que les badges de beaucoup de personnes, notamment certains journalistes, n’ont pas été retrouvés. C’est pourquoi, nombre de nos confrères ont préféré acheter des tickets pour assister à la cérémonie. C’est le cas de Boubacar Traoré de la radio Liberté. Selon lui, aucun journaliste de sa radio n’a reçu de badge. En tout cas, aucune disposition n’a été prise pour la bonne organisation de cette compétition.

La grande chaleur de la salle du 26 Mars

Décidément, la nouvelle salle de basket-ball du Stade du 26 Mars est vraiment chaude. Elle ne comporte aucun dispositif d’aération. Malgré quelques climatiseurs branchés aux différents coins, il y a de quoi souffrir à cause de la chaleur. Résultat: des petits cartons en guise d’éventails ont fait florès. ici, les ministres sont logés à la même enseigne que le citoyen lambda.

Orange-Mali au cœur de l’événement

Sponsor officiel, la société Orange-Mali est au cœur de la 22ème édition de l’Afrobasket à Bamako. Cette société de téléphonie a mis le paquet pour que cette manifestation sportive de la balle au panier puisse être une grande fête. C’est pourquoi, toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour son bon déroulement.

Des salles ont été équipées pour permettre aux journalistes de bien travailler avec Internet. C’est une belle occasion aussi pour Orange-Mali de faire la promotion de certains de ses produits dans les différents sites de la compétition.

Rassemblés par Alou BADRA HAÏDARA

L’Indépendant du 26 Septembre 2011.