Partager

Ortm.jpg
C’est ce qui ressort de la 22è session du Conseil d’administration de l’office qui s’est tenue hier au ministère de la Communication et des Nouvelles technologies.

Durant les travaux présidés par le ministre de la Communication et des Nouvelles technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, les administrateurs, après adoption du compte-rendu de la session précédente et du rapport d’activités 2007, ont adopté les grilles et programme d’activités 2008 de la radio et de la télévision. La relecture de l’accord d’établissement entre l’office et les travailleurs était un point majeur de l’ordre du jour de la session.

Les raisons ? « Cette relecture va permettre de motiver le personnel et récompenser le mérite. Face aux nombreux défis, qui du reste, sont à la portée des femmes et des hommes de l’ORTM, nous n’allons pas transiger. L’homme qu’il faut sera à la place qu’il faut« , a expliqué la présidente du Conseil d’administration, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo.

Il faut rappeler que l’année écoulée a été dominée au niveau de l’ORTM par la couverture des élections présidentielle et législative. Au cours du processus électoral, constatera le ministre Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, l’office s’est acquitté avec abnégation de sa mission de service public, conformément aux textes régissant l’égal accès des partis politiques et des candidats aux médias d’État.

« Les espaces de débats créés à cette occasion seront maintenus et dynamisés tout au long de cette année« , a promis le ministre le Communication et des Nouvelles technologies.

Le temps d’antenne de la télévision nationale s’est accru d’environ une dizaine d’heures par semaine au cours de l’année 2007. Les administrateurs ont décidé de poursuivre sur cet élan et d’ouvrir désormais l’antenne de la télévision tous les jours à 8h00 du matin.

« Cette augmentation assez importante du temps de diffusion à la télévision permet de prendre en compte les préoccupations d’un public varié avec l’entrée de plus en plus marquée de la télévision dans nos habitudes. C’est aussi une option prise par l’Officie pour garder son leadership« , a expliqué le chef du département de la Communication.

Cet accroissement du temps d’antenne va s’accompagner, selon Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, d’une offre variée de productions nationales. En plus de ses propres productions, l’ORTM dans le souci d’encourager l’émergence des entreprises privées de production a ainsi conclu des conventions de coproduction avec des structures de la place.

La promotion des identités collectives va se fonder sur une politique volontariste des plus hautes autorités de notre pays, qui ont décidé de financer entièrement sur le budget national, les stations régionales de Koulikoro, Tombouctou, Gao et Kidal. Le coup d’envoi de l’inauguration de ces différentes stations sera donné dans les meilleurs délais, a promis le ministre.

L’année 2007 aura été aussi celle de la mise en route de nombreux projets.

Au bilan, on peut citer pêle-mêle, le démarrage des stations TV/FM de Mandiakuy, Guetéma et Tarkint, le lancement des travaux des stations de Fakola, Koumantou et Anderaboucane. La radio nationale, la radio rurale, les stations régionales ainsi que la Chaîne 2 ont, durant la même période, montré à suffisance leur rôle prépondérant dans le système des médias au Mali, a constaté le ministre de la Communication et des Nouvelles technologies.

Mme Diarra Mariam Flantié Diallo a précisé que les grilles de ces supports médiatiques, connaîtront quelques modifications pour accentuer la proximité avec leurs publics cibles. Les travaux de réhabilitation des archives et la numérisation vont aussi s’intensifier au cours de cette année.

L’ORTM a réalisé en 2007, des recettes propres de 1,76 milliard Fcfa sur une prévision de 1,8 milliard, soit un taux de réalisation de 99%.

« Ces résultats sont encourageants et l’office doit persévérer dans la mise en oeuvre des mesures rigoureuses de recouvrement des arriérés qui restent assez élevés pour atteindre l’objectif de 2 milliards pour l’année en cours.
Les ambitions affichées seront obtenues grâce à une gestion efficiente des ressources humaines d’où l’importance accordée à la formation.

Mais aussi et surtout à travers une politique réaliste de motivation de personnel. C’est pourquoi nous avons inscrit à notre ordre du jour la relecture de l’accord d’établissement qui s’avère aujourd’hui indispensable« , a apprécié Mme Diarra Mariam Flantié Diallo.

M. N. TRAORÉ

29 Avril 2008