Partager

Coordination des forces vives pour le soutien à la candidature du professeur Dioncounda Traoré (CFSDT) « . C’est le nom du regroupement d’une cinquantaine d’associations politiques qui vient de réclamer, lors d’un meeting populaire organisé, le samedi 8 janvier 2011 à Bougouni, la candidature du Pr dioncounda traoré à la présidentielle de 2012. C’est dans une liesse populaire que cette manifestation s’est déroulée dans la salle Siraba Togola de la Cité du Banimonotié, sous la présidence d’Issa Mariko, le président de la CFSDT. Pour celui-ci, le Pr Dioncounda Traoré est, au sein de l’ADEMA-PASJ, et au-delà, un rassembleur d’hommes. Il est doté des qualités comme la patience et une grande intelligence pour succéder à ATT en 2012.

Pour les responsables de la Coordination des forces vives pour le soutien à la candidature du professeur Dioncounda Traoré, la question de la candidature à la présidentielle de 2012 ne doit point être considérée comme un sujet tabou au niveau du Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (PASJ). Encore moins au niveau national.

C’est pourquoi, Issa Mariko et ses amis ont décidé de prendre le taureau par les cornes et d’aller au devant des populations afin d’attirer leur attention sur les mérites et les qualités de l’actuel président de l’Assemblée nationale, le Pr Dioncounda Traoré.

Le président de la CFSDT a, au cours de ce grand meeting, rappelé les termes du préambule de la coordination. «Considérant les sacrifices consentis par le peuple malien pour l’avènement de la démocratie pluraliste et de son attachement aux valeurs républicaines et à l’Etat de droit…considérant que l’élection présidentielle de 2012 est une étape importante dans la vie de notre nation pour le choix de l’homme ou de la femme qui devra conduire la destinée du pays; conscients de l’importance et du rôle de la société civile qui a son mot à dire, nous patriotes de tout bord, sans distinction de race, de religion ou d’appartenance politique, avons décidé de céer la Coordination des forces vives pour le soutien à la candidature du Pr Dioncounda Traoré»

Issa Mariko a, en outre, indiqué que cela fait bientôt onze ans que le Pr Dioncounda Traoré occupe le leadership de l’ADEMA-PASJ à la satisfaction d’une majorité écrasante des militants et sympathisants. Inattendu, il a pu s’imposer, contre vents et marées, à la tête de ce grand parti, toujours en proie à des tensions internes, déchiré en clans, dont les principaux leaders se regardent souvent en chiens de faïence. Par un background de ministre de la Fonction publique et du travail, ministre d’Etat de la Défense et enfin ministre d’Etat des Affaires étrangères, Dioncounda s’était donné une notoriété incontestable au plan national et international.

En plus, en se faisant élire député puis président de l’Assemblée nationale, ce professeur de mathématiques aura gravi tous les échelons de la politique malienne. Président de la Représentation nationale, Dioncounda est le potentiel locataire du palais de Koulouba en cas de vacance du pouvoir ATT, constatée par la Cour constitutionnelle. Et Issa Mariko de s’attarder sur les qualités intrinsèques de l’homme. «Sa patience qui a fait qu’il n’a pas voulu engager son parti dans la bataille électorale contre ATT en 2007. S’il l’avait fait, l’ADEMA aurait volé en éclat avec une bonne partie qui rejoindrait le Mouvement Citoyen qui est devenu le PDES. Il a su attendre son heure. Elle est arrivée».

Parlant du militantisme du président de l’ADEMA, le président de la CFSDT a déclaré que Dioncounda est un homme de conviction. Il a toujours été fidèle aux décisions du parti. Il a rappelé que Dioncounda Traoré a soutenu, en 2002, jusqu’au bout, le candidat du parti, Soumaïla Cissé. Pendant que certains responsables du parti, comme Ibrahima N’Diaye, avaient opté pour le soutien du candidat ATT.

Pour les principaux responsables de la CFSDT, les cadres et militants de l’ADEMA doivent se donner la main pour faire triompher la candidature de l’actuel président de l’Assemblée nationale. Car, ont-ils assuré, il est celui qui est à même de poursuivre l’oeuvre de construction du pays qu’ATT a amorcée. Aux autres présidentiables de l’ADEMA, ils prônent la patience et l’humilité.

Aux populations de Bougouni et de ses environs, Issa Mariko et ses amis ont lancé un vibrant appel à se lever pour pousser la candidature du Pr Dioncounda vers la victoire. Ils ont ébauché quelques projets chers à Dioncounda tels que la construction des routes de Kolondiéba et Yanfolila, des ponts dans plusieurs régions. «Dioncounda est un homme intègre qui ne badinera pas avec la lutte contre la corruption», a conclu Issa Mariko.

Bruno Djito SEGBEDJI

12 Janvier 2011.