Partager

Au moins vingt personnes sont mortes dans le Golfe d’Aden après avoir été jetées à l’eau lundi par leurs passeurs alors qu’elles tentaient de rejoindre clandestinement le Yémen, a annoncé mardi le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). La totalité des 115 clandestins de l’embarcation ont été forcés de sauter par-dessus bord par leurs passeurs. Quatre-vingt-treize ont réussi à nager jusqu’au rivage, deux autres n’ont pas été retrouvés, a précisé le porte-parole du HCR à Genève, Ron Redmond lors d’un point de presse. « Au moins 20 personnes se sont noyées au large des côtes du Yémen hier et deux sont portées disparues après avoir été forcées de sauter par-dessus bord, en eaux profondes, par leurs passeurs qui les amenaient de la Corne de l’Afrique à travers le Golfe d’Aden », a expliqué M. Redmond. Les 93 rescapés ont été retrouvés près de la ville de Ahwar à 220 km à l’est du port yéménite d’Aden. La majorité de ces Somaliens étaient dans un état de fatigue avancée et n’étaient pas en mesure de raconter leur périple à leur arrivée. Afp