Partager

La semaine dernière, à l’hôtel Salam, la cérémonie de lancement des activités de la société ECO’Home a eu lieu sous la présidence de Solomani Diakité, conseiller technique du département des Mines, de l’Énergie et de l’Eau.

Etaient également présents, Alassane Traoré, directeur général de la société ECO’Home, et Seydou Keïta représentant de l’énergie domestique de l’AMADER.

L’extension de la desserte en électricité et la diminution des coûts restent deux priorités pour les pouvoirs publics. C’est ainsi que pour concrétiser ces priorités l’Agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rurale (AMADER) a vu le jour.

L’AMADER a comme principaux objectifs, la maîtrise de la consommation de l’énergie domestique et le développement de l’accès à l’électricité en milieu rural et périurbain afin de réduire la pauvreté et de favoriser la croissance économique.

De même, l’AMADER œuvre à la maîtrise de la demande d’électricité domestique à travers la promotion de lampes économiques pour satisfaire la demande en réduisant la facture d’électricité des utilisateurs.

C’est ainsi qu’en juillet dernier, un appel à projet a été lancé pour la diffusion de 10.000 lampes de basse consommation. La société ECO’Home a été retenue pour la commercialisation de ces « ampoules économiques ».
D’ici 2009, l’AMADER va aider à diffuser 20.000 lampes de basse consommation.

Pour le représentant de l’AMADER Mr Kéïta, il nous faut adopter des pratiques et habitudes de consommation conséquentes en vue de réduire les gaspillages, de veiller au bon fonctionnement des équipements et promouvoir l’utilisation rationnelle de l’énergie dans les ménages, les administrations, dans les entreprises et dans les écoles.

Rappel a été fait par le représentant de l’AMADER, que l’agence, a dans un premier temps, conduit une opération pilote d’installation de lampes de basse consommation à titre de démonstration à la cité des 1008 logements de Yirimadio.

Ces lampes ont également été utilisées dans les projets d’électrification rurale.

A Yirimadio, afin de faire baisser la consommation électrique des ménages grâce aux lampes de basse consommation, 297 logements en ont été équipés.

Selon le représentant de l’Agence, les résultats ont été très satisfaisants et très enrichissants. En effet, durant les trois mois de la phase test, chaque ménage concerné a réalisé sur sa consommation d’électricité, une économie de 74 KWh, soit 33% en moyenne.

En extrapolant ce chiffre sur une année, on obtient 296 KWh d’économie par ménage soit 28.000 Fcfa de moins sur la facture.

« Ce test que l’AMADER a décidé de poursuivre, nous a renforcé dans notre conviction que la pauvreté énergétique de notre pays n’est pas irréversible et que l’objectif de diffusion de 20.000 lampes de basse consommation d’ici 2009, inscrit dans le projet énergie domestique et accès aux services de base, permettra de contribuer fortement à la réduction de la facture énergétique de notre pays », a indiqué Seydou Keïta.

Quant à Alassane Traoré de ECO’Home, lui a mis en exergue les avantages liés à l’usage de ampoules économiques et ses retombées sur la facturation et « le pouvoir d’achat des populations ».
Selon Mr Traoré, ampoules de marque « Philips » sont compatibles avec les ampoules à incandescence à vis ou à baïonnette qu’elles remplacent sans difficultés. Elles ont une durée de vie de 3 ans et résistent à des variations de tension allant de 170 à 250 volts. De plus, elles consomment 5 fois moins que les lampes à incandescence.

Pour le conseiller technique du département des Mines, de l’Énergie et de l’Eau Solomani Diakité ce projet correspond à la politique énergétique de notre pays.
Appel a été lancé par Mr Diakité à l’endroit des responsables de ECO’Home à exécuter le projet dans le respect strict des règles qui la lient à l’AMADER.

21 mars 2007.