Partager

Deux migrants clandestins égyptiens ont péri et des dizaines d’autres sont portés disparus dans le désert dans l’est de la Libye, a annoncé mardi le ministère égyptien des Affaires étrangères. Une source de sécurité libyenne a confirmé que des Égyptiens entrés clandestinement en Libye avaient été abandonnés lundi par des passeurs sur la route reliant Tobrouk à Ajdabia.Selon cette source, l’un de ces migrants a pu entrer en ville et alerter les autorités libyennes, qui ont lancé des recherches pour retrouver les autres Égyptiens.La trace de ces dizaines de migrants clandestins se perd au sud de la route Tobrouk-Ajdabiya, a ajouté Badr Abdel Atti, porte-parole du ministère égyptien, affirmant que les autorités libyennes menaient des recherches, notamment aériennes pour les retrouver.Avec plus de 4.000 km de frontières terrestres avec six États, et plus de 1.700 km de frontières maritimes, la Libye demande régulièrement l’aide des pays occidentaux pour faire face à l’immigration clandestine. AFP.