Partager

L’AS-Bakaridjan de Ségou a réussi sa première rencontre de la saison 2013-2014 avec fracas, en dominant largement le Centre Salif Keïta (CSK) par le score de 3 buts à 1. La rencontre comptant pour la première journée de Ligue Orange s’est déroulée le vendredi 22 novembre au Stade omnisports Modibo Keïta de Bamako.

C’est devant à peine mille spectateurs que la rencontre CSK/AS-Bakaridjan a donné son coup d’envoi par le trio arbitral dirigé par Harouna Coulibaly. Cependant, les deux équipes se pèsent dès l’entame du match. L’AS-Bakaridjan s’est signalée en premier en obtenant la première grosse occasion du match par Diatigui Bagayoko à la 24e minute de jeu.

Mais sa tentative passe à quelques centimètres des buts adverses. Six (6) minutes plus tard, Ayeden Odou Kwamé réalise un beau coup de tête, qui sera bloqué par Amara Traoré, portier du CSK. Aboubacar I. Tounkara a obtenu les deux meilleures occasions, côté CSK, aux 38e et 39e minutes, sans faire mouche. La mi-temps est intervenue sur ce score nul et vierge.

Au retour des vestiaires, les visiteurs continuent de pousser et obtiennent un penalty suite à une faute de Lamine Keïta (défenseur du CSK) sur Moussa Samaké dans sa propre surface de réparation, à la 58e minute. Lassana Diarra s’en charge et le transforme à la 61e minute de jeu pour l’AS-Bakaridjan. Neuf (9) minutes après l’ouverture du score, Aboubacar I. Tounkara (l’homme le plus dangereux du CSK) égalise par une reprise de la tête.

Les poulains de Moussa Keïta «Dougoutigui», entraîneur de l’AS-Bakaridjan, plus en jambe, doublent la mise par Diatigui Bagayoko à la 74e minute. Il a victorieusement repris de la tête un bon centre de Baklé Dieudonné. Ce n’est pas fini, puisque Lassana Diarra (encore lui), signe son doublé de la soirée en déviant un bon centre de Diatigui Bagayoko à la 78e minute de jeu. 3 buts à 1, ce fut le score final. A noter qu’il y a eu deux expulsions au cours de cette rencontre pour cumul de cartons jaunes : il s’agit de Lamine Keïta du CSK et de Seydou M’Baye de l’AS-Bakaridjan.

Un peu plus loin, à Ségou, le Stade malien de Bamako (champion sortant), a battu l’Office du Niger Sport, par un but à zéro. L’unique but a été une réalisation de l’inévitable Lamine Diawara à la 34e minute de jeu. C’est par le même score que l’AS-Réal de Bamako a démarré face au Débo Club de Mopti. Le but de l’équipe du Réal a été marqué par Ibourahima Sidibé à la 30e minute de jeu.

Les autres affiches de la 1ère journée sont : le samedi 23 novembre 2013, le CS-Duguwolofila de Koulikoro croisera l’Asom de Bamako, le Djoliba AC sera l’hôte de l’Eliwidji de Kidal et l’AS-Police sera opposée aux Onze Créateurs de Bamako. En fin, le dernier match de cette 1ère journée va opposer l’ASB à l’Usfas.

Yacouba TANGARA


1ère finale de la coupe Mamadou Habib Diallo «Doudou» : Les Lionceaux sur le fauteuil

L’équipe des Lionceaux de Banconi Dienkinèbougou a remporté le premier trophée de la Coupe Mamadou Habib Diallo dit «Doudou», en battant l’AS Kanu par 5 tirs au but à 4, après le score d’un but partout enregistré à la fin du match. La rencontre s’est déroulée le mercredi 20 novembre 2013, sur le terrain Amazone de la Commune I.

Les rideaux sont tombés sur la Coupe Mamadou Habib Diallo, affectueusement appelé «Doudou», qui a regroupé 16 équipes de la Commune I au départ. Ce tournoi a vu les équipes de Lionceaux et l’AS-Kanu se hisser en finale. La finale a tenue toutes ces promesses. C’est Kassim Coulibaly de l’équipe des Lionceaux qui a bénéficié de la première grosse occasion du match, obtenue à la 11e minute de jeu. Mais l’avant-centre des Lionceaux n’a pu cadrer son tir, en dépit de la mauvaise sortie d’Oumar Sidibé, portier de l’AS-Kanu.

L’équipe des Lionceaux accentue la pression et obtient un coup franc bien placé dans l’axe des buts adverses. Cheick Oumar Diakité s’en charge, mais son tir a été dévié au bout des gans en corner par Oumar Sidibé (encore lui), décisif durant cette 1ère période. En dépit des multiples tentatives de part et d’autre, la mi-temps intervient sur ce score nul et vierge, devant les regards vigilants de Mamadou Habib Dillo et Alima Dabo, sa colistière.

Au retour des vestiaires, la partie s’emballe. C’est Mamadou Kané qui a ouvert le score à la 44e minute de jeu pour l’équipe des Lionceaux, suite à une passe lumineuse de Modibo Diallo. Sa joie fut de courte durée, car Lamine Doumbia a remis les pendules à l’heure en égalisant par une frappe splendide à la 49e minute. La fin du match intervient sur ce score de parité au tableau d’affichage. Le succès des Lionceaux est venu au cours de l’épreuve des tirs au but, emporté par 5 tirs contre 4.

Mamadou Habib Diallo a offert un jet de maillot plus cinq (5) ballons aux deux équipes finalistes et un trophée à l’équipe victorieuse.
Mamadou Habib Diallo satisfait ! «J’ai un sentiment de fierté, d’autant plus que nous venons d’assister à une très belle finale dont les jeunes de tous les quartiers de la commune I y ont pris part.

Cette finale s’est déroulée dans le Fair-play, dans la gaieté, dans la paix et dans la joie. C’est toute la jeunesse qui se réjouit. En plus Alima et moi sommes très fiers vraiment. L’appel que je lance à la jeunesse malienne en général et celle de la commune I en singulier, c’est qu’il est temps que la jeunesse prenne son destin en main pour un avenir radieux. Cela règne à mon avis comme un devoir de génération. Il est important que la jeunesse bénéficie d’un cadre agréable de quiétude, de paix et de joie pour communier afin que la paix règne dans le cœur des Maliens et Maliennes.

Nous entendons organiser ce tournoi dans notre commune chaque année avec la grâce de Dieu. Je suis très satisfait ce soir. Aussi, nous pensons qu’il est nécessaire de faire que chacun fasse sa part de contribution pour le développement de la jeunesse dans ta commune. Le sport est aussi un facteur de développement. Parce qu’au Mali il y a beaucoup de talents et nous comptons organiser d’autres choses toujours pour œuvrer dans le sens du développement de la jeunesse de notre Commune».

Yacouba TANGARA


2E NUIT AJSM : Une tribune de récompense

La 2e nuit de l’Association des journalistes sportifs du Mali (Ajsm) a attribué 11 prix à des sportifs, anciens sportifs et journalistes qui se sont bien illustré durant la saison 2012-2013. Le prix du sportif le plus titrés du pays est revenu incontestablement à Seydou Keïta « Seydoublen », capitaine des Aigles du Mali.

Oumar Baba Traoré a campé le décor dès l’ouverture de la cérémonie, en soulignant que l’Asjm n’a pas loupé les grands rendez-vous sportifs de l’année 2012-2013. Il a rappelé aussi que le Mali a obtenu une place, lors du congrès de l’Aips, tenu en Russie. En fin il n’a pas oublié Orange Mali, sponsor officielle de la nuit Ajsm et les personnes de bonnes volontés qui ont aidé les journalistes sportifs durant la saison passée.

Rappelons que cette 2e édition de la nuit Ajsm a permis à environ 55 journalistes de se prononcer sur des fiches de vote pour faire leur choix. A l’issue de ces votes, les différents prix ont été attribués comme suit. Le Stade malien a enlevé plusieurs distinctions : Kankou Coulibaly (meilleure joueuse de basketball), Pascal Janin (meilleur entraîneur de football), Cheick Mohamed Cherif Doumbia Makon (meilleur joueur). L’As réal a obtenu deux titres : Moussa Koné Koffi (meilleur butteur) et Boubacar Diop (meilleur basketteur). Le prix de la meilleure joueuse de football féminin a été enlevé par Bassira Touré de l’As Mandé.

Par ailleurs au titre des prix spéciaux, le prix Habib Sissoko du Comité national olympique et sportif du Mali a été attribué à la ligue de football de Kidal. Habib Sissoko a été désigné meilleur dirigeant sportif de l’année écoulée.

A noter que chez les hommes de media, trois prix ont été décernés. Ces prix ont été enlevé respectivement par Alou Badara Haïdaradu journaliste de l’Indépendant (meilleur reporteur presse écrite), Mahamoud Albert Fall de la Radio Liberté (meilleur journaliste Radio) et par Ousmane N’Daou, Ortm (meilleur journaliste télé).

En fin plusieurs diplômes de reconnaissances ont été attribués à d’autres personnes à savoir Hamèye Founé Mahalmadane Touré, Racine Thiam, Mamadou Kouyaté, Moussa Bolly, Mme Mariam Flantiè Diallo, Mme Boiré Fily Sissoko, Ousmane Issoufi Maïga et à l’équipe nationale cadette de basket. La prestation d’artiste a pimenté la soirée. Vivement la 3e édition.

Yacouba TANGARA

Le Prétoire du 25 Novembre 2013