Partager

Inculquer la culture de la paix et de la non violence dans le milieu scolaire, c’est l’objectif du festival de la paix qui s’est tenu du 14 au 19 mai dernier à l’école Kalanso. Rigo Masiala ambassadeur de l’UNESCO en faveur des enfants a profité de la cérémonie pour faire un don de livres à l’établissement.

La première édition du festival de la paix dans le milieu scolaire a été tenue du 14 au 19 mai dans l’enceinte de l’école Kalanso de Djélibougou. Organisé par l’ONG ENINA en collaboration avec Kalanso, cette première édition du FESTIPAIX a été marquée par plusieurs activités et manifestations récréatives en faveur des enfants.

Poèmes, concours, chansons, dessins et expositions de photos des femmes prix Nobel de la paix ont été les temps forts de cette édition qui a enregistré la participation de l’ONG Femme internationale mur brisé, et de l’ambassadeur de l’UNESCO en faveur des enfants, le franco-congolais Rigo Masiala.

En prélude à ce festival la directrice de Kalanso Nadine Sanoh avait organisé dans l’enceinte de son établissement avec le concours de Berthin Fondjo de l’ONG ENINA une conférence débat intitulée: «  enseignement et violence dans le milieu scolaire « .
Il s’agissait, pour la direction de l’établissement et le conférencier principal de déterminer les différents types de violences sur les lieux de travail.

L’ambassadeur de la paix de l’UNESCO en faveur des enfants, l’artiste musicien français d’origine congolaise Rigo Masiala venu spécialement de la France pour la circonstance a fait un important don de livres destinés à enrichir la bibliothèque de cette école qui accueille plus de 950 élèves et qui est réputée être l’une des plus sérieuses du pays pour la qualité de son enseignement.

La directrice de l’établissement Mme Nadine Sanoh entourée pour la circonstance du gouvernement des enfants et du conseiller culturel de l’établissement a apprécié à sa juste valeur le geste de l’ambassadeur de la paix.  » L’éducation à la paix et à la culture de la non violence dans le milieu scolaire doit être notre priorité pour un monde meilleur « , a soutenu Rigo Massiala.

Ibrahima Tomota, secrétaire général de MISSIPAIX et membre de l’ONG ENINA soulignera que l’un des objectifs majeurs de ce FESTIPAIX est de calquer la culture de la paix et de la non violence dans le milieu scolaire et plus précisément dans l’espace Kalanso.

L’ambassadeur de la paix de l’UNESCO en faveur des enfants a profité aussi de son séjour au Mali pour faire des dons à l’école fondamentale de Sirakoro Dounfing, constitués de livres et des jeux.

Ces dons ont été bien accueillis par les responsables de l’établissement aussi bien que par les autorités politiques et administratives de ce quartier enclavé dépourvu de centre de santé répondant aux besoins des populations.


Kassoum THERA

24 mai 2007.