Partager

Le septième prime time (la finale) de Case saramaya, « c’est moi la plus belle », a eu lieu le vendredi soir.
Après le succès triomphal de « Case sanga », le duo de Fanaday entertainment (Papa Ouane et Ander Baba Diarra) a fait de la promotion de la culture malienne une obsession. Ce qui a amèné ces deux jeunes opérateurs culturels à initier « Case saramaya », une émission de téléréalité soutenue et diffusée par Africable.

Si Case sanga faisait la promotion de la culture malienne à travers la musique, « Case saramaya », par contre, promeut la culture nationale à travers la mode, la créativité des stylistes et des coiffeurs du pays. Au départ de l’aventure, on dénombrait 200 charmantes demoiselles qui prétendaient à la couronne de la plus belle. A l’arrivée, elles ne restaient plus que 6 lauréates à postuler pour trois places sur le podium. Chacune des lauréates représentait une écurie et elles étaient évaluées suivant l’effort fourni par cette dernière.

Chaque écurie était composée d’un atelier de couture et d’un salon de coiffure. Au programme de la finale, il y avait 6 défilés de mode. Les lauréates ont ainsi défilé en t-shirt d’Africable, en tenues confectionnées avec les pagnes Batex-ci, en Bazin et en tenue traditionnelle. Toutes les tenues étaient cousues par leurs écuries.

Composé de six membres, dont deux femmes, le jury a porté son choix sur les écuries A, H et B. Ainsi Aminata N’Diaye représentant l’écurie B fut proclamée deuxième dauphine, Fatoumata Bah, première dauphine et Maimouna Sissoko de l’écurie A a été élue Miss ou la plus « Belle » de toutes les candidates.

La Miss « Case saramaya », Maimouna Sissoko, est âgée de 18 ans et fréquente le lycée Cheich Anta Diop. Au début de la soirée, elle a manifesté son ambition d’être styliste dans l’avenir. « Je sais que je suis belle et je sais aussi que je peux représenter la beauté malienne », a-t-elle ajouté. En plus du trophée, elle recevra pleins de cadeaux comme ses dauphines. Les Prix Public et Fair Play vont respectivement à Nènè Satourou Tabouré et Jeamila Maïga. Les candidates finalistes, les écuries et les sponsors ont reçu des attestations de participation de la part de Fanaday Entertainment.

La première édition de « Case saramaya » a eu un grand succès. Le public était réellement au rendez-vous de la grande finale au point qu’il n’y avait même pas de place pour certains qui sont restés longtemps debout avant de trouver une place assise. Chacun voulait être témoin du sort qui serait réservé à son écurie ou à la lauréate qu’il supportait. Mais, apparemment, les supporteurs de l’écurie F étaient les plus nombreux et les mieux organisés car reconnaissables à leurs t-shirts à l’effigie de leur idole, Kadidiatou Djiré. Ils étaient aussi les seuls à brandir une banderole dans le jardin où a eu lieu la finale.

Outre les défilés de mode des nouvelles mannequins, les prestations musicales des artistes venus de la Côte d’Ivoire (Dj Rome et Dj Capote), des artistes maliens (Ami Sacko, Moriba Diabaté, Fati Niamey Kouyaté et le rappeur, Amkoulel accompagné de la danseuse de Raga, Gafou kis), et le numéro comique d’ATT junior, ont contribué à donner plus d’éclat à la soirée.

Etaient aussi présents lors de cette finale en plus de Sira Diop, présentatrice de « Case saramaya, c’est moi la plus belle », les autres lauréats de « Case sanga ». Il s’agit notamment de Mohamed Diaby, Cheich Siriman Sissoko et de Pamela Badjeogo.

Fanaday Entertainment a, au cours de la soirée, annoncé la date d’inscription de la deuxième édition de l’émission télé réalité « Case sanga » prévue pour le 1er Avril. Rassurez-vous, ce ne sera pas un poisson… d’avril !

COMPOSITION DES ECURIES FINALISTES

Ecurie A : Maimouna Sissoko (Tim coiffure et Printemps couture)

Ecurie B : Aminata N’Diaye (Daba couture et Félicie coiffure)

Ecurie C : Awa Sangaré (Soumaïla couture et Centre de formation Gouro en coiffure)

Ecurie E : Nènè Satourou Tabouré (Dou couture et Péché mignon)

Ecurie F : Kadidiatou Djiré (Iya style et Ouliss coiffure)


Ecurie H
: Fatoumata Bah (Ladio couture et Printemps coiffure).

Ramata Kéita
(stagiaire)

03 Mars 2008.