Partager

L’Union pour la République et la démocratie (URD) sera présente dans 19 localités au second tour des élections législatives. D’ores et déjà, le parti de la Poignée de main a remporté sept sièges et sera au 2e tour dans 19 localités

Quarante-huit heures après le 1er tour des élections législatives, le dimanche 24 novembre, l’Union pour la République et la démocratie (URD) a donné mardi 26 novembre, les premières tendances du scrutin dans certaines circonscriptions électorales. Selon Mamadou Diawara, 1er secrétaire général du BEN-URD, son parti, sous réserve de la proclamation de la Cour constitutionnelle, a remporté 7 sièges de députés à l’Assemblée nationale dès le 1er tour.

Il s’agit de deux députés à Niafunké et Djenné ; Barouéli, Ténenkou et Dioïla respectivement un député. En attendant d’avoir les résultats des circonscriptions électorales de Bafoulabé, Kéniéba, Kita, Nioro, M. Diawara a aussi révélé les tendances des circonscriptions où le Parti de la Poignée de main est au second tour.

Dans le district de Bamako, l’URD n’est présente que dans deux des six circonscriptions. Il s’agit de la Commune II où elle va au second tour avec son colistier l’Adéma-MPR. Ils seront opposés à la liste RPM-Codem. En Commune VI, l’alliance URD-Adéma/PASJ-MPR affrontera le RPM-UDD.

Dans la région de Kayes, le groupement de partis Adéma-URD-PRVM-Parena sera au second tour. Il affrontera l’alliance RPM-Fare. A Yélimané, l’URD et l’Adéma joueront au second tour contre le RPM-UM-RDA. Dans le cercle de Koulikoro, a affirmé le premier secrétaire général adjoint, l’URD et le RPM seront au second tour.

Dans la circonscription électorale de Kati, URD-Asma et Codem seront également au 2e tour contre l’alliance RPM-Adéma/PASJ. A Banamba, l’alliance l’URD/Cnid sera au second tour contre celle du Parena/RPC. A Dioïla, il n’y aura pas de second tour. L’alliance URD/RPM/Adéma, Fare An ka wuli décroche les cinq sièges à pourvoir et ce dès le 1er tour avec un score de 53,16 %.

Dans la région de Sikasso, dans le cercle de Bougouni, un combat de gladiateur opposera le regroupement de partis composé de l’URD/CDS à celle du RPM-Adéma/PASJ. Si à Kolondiéba l’URD et le Sadi s’affrontaient au second tour, à Koutiala, les deux partis accompagnés de la liste Adéma, MPR se retrouvent pour tenter de barrer la route à l’alliance Codem/UDD/RPM.

A Yorosso, le parti de la poignée de main et l’UDD sont au deuxième tour contre le RPM et l’Adéma. Dans la région de Ségou, à Baraouilé l’URD, Yéléma, Cnid passent dès le premier tour avec 58,52 %. A Bla, URD-Adéma-MPR affronte le RPM/Fare An ka wuli. A Tominian, les listes présentées par l’URD et celle du RPM seront au second tour.

Dans la région de Mopti, dans la circonscription électorale de Djenné, l’URD est passée au 1er tour avec 53,26 %. A Bandiagara la liste URD/MPR/Parena est attendue au second tour contre la liste Adéma/PASJ-RPM-Codem. A Koro, Bankass, Douentza, l’URD est au second tour. A en croire M. Diawara, dans la circonscription de Ténenkou, « l’URD est en passe de passer au 1er. Sous réserve d’avoir le résultat d’une commune, il passe avec plus de 51 % ».

Dans la région de Tombouctou, le candidat à la présidentielle, Soumaïla Cissé, a défaut de briguer la magistrature suprême est élu avec 62 % dans le cercle de Niafunké.

A Diré, l’URD et le MPR iront au second, tandis qu’à Rharous, il sera opposé à l’Adéma/PASJ au second tour. A Goundam, un indépendant et l’Adéma se retrouveront au second tour au détriment du candidat de l’URD. Dans la région de Gao, à Ansongo, l’URD affrontera l’Adéma/PASJ.

Amadou Sidibé

Aminatou Aly (stagiaire)

27 Novembre 2013