Partager

Le Salon international de l’emploi et de la formation (SIEFOR) tenu du mercredi 23 au vendredi 25 mai au Centre international de conférences de Bamako (CICB) et placé sous la présidence de Mme Bâ Hawa Keïta, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, et le parrainage de Moussa Balla Coulibaly, président Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a eu du succès – pour sa toute première édition. En témoignent les résultats obtenus dont 100 emplois conclus, 725 promesses d’emplois, de nombreuses bourses et de nombreux stages. Mme Bello Rokiatou Touré, organisatrice de l’événement et directrice de l’Institut de technologie et de management (IMATEC) et du cabinet de recrutement, de formation et de conseils (AFIP), a exprimé toute sa satisfaction.

A l’ouverture du SIEFOR le mercredi 23 mai, Mme Bâ Hawa Keïta a affirmé nourrir l’espoir que les jeunes partiraient de ce forum avec des contrats en bonne et due forme. Avant de souhaiter plein succès aux organisateurs. De son côté, Moussa Balla Coulibaly a apprécié la pertinence du sujet – celui de l’emploi – car, a-t-il rappelé, sur les 191 millions de chômeurs recensés dans le monde en 2004, près de 86 millions avaient entre 15 et 24 ans. Or, a-t-il ajouté, «il n’y a jamais eu de jeunes autant nombreux qu’aujourd’hui. Quelque chose doit donc être fait». Il a exhorté les entreprises, «seules capables de lutter contre le chômage, à s’intéresser à la problématique de l’emploi. Car, devant un tel défi qu’aucune solution figée ne peut résoudre, nul ne doit rester indifférent».

Pour sa part, Mme Bello Rokiatou Touré a déclaré que le SIEFOR est un salon d’information sur les potentialités du Mali et des autres pays participants en matière de formation et d’emploi afin que les jeunes puissent s’insérer dans la vie active. Etant entendu qu’un bon nombre d’entre eux ignorent autant les structures de formation et les entreprises pourvoyeuses d’emplois que les techniques de recherche d’emploi et d’entretien d’embauche.

Au total, cinq pays – Mali, Sénégal, Tunisie, France et Allemagne – ont participé au 1er SIEFOR et, sur les 20 stands d’exposition, le nombre de visiteurs était de 2500 à l’ouverture et de 600 en moyenne les autres jours. Les résultats ont été les suivants: 100 emplois conclus, 725 promesses d’emplois dont 700 de la part de l’entreprise Bakary Textiles – Commerce et industrie (BATEX-CI) et 25 de la part de la caisse d’épargne et de crédit Miselini.

De plus, 20 stages ont été offerts par la Banque internationale pour le Mali (BIM-SA), la Banque de développement du Mali (BDM-SA) et la Banque de l’habitat du Mali (BHM). Sans oublier les quatre bourses de stage offertes par PRODESCO (en anglais). Le nombre des contacts professionnels, lui, a été de 60.

L’Institut de management et de technologie (IMATEC) et le cabinet de recrutement, de formation et de conseils (AFIP), les deux structures que dirige Mme Bello Rokiatou Touré ont, eux, offert 30 stages de formation en informatique, 30 stages en Technologies de l’information et de la communication (TIC) et 10 bourses pour le Diplôme universitaire de technologie (DUT).

Au compte du 1er SIEFOR, l’on note également que des conférences ont été animées sur les thèmes des technologies de l’information et de la communication, l’adéquation formation / emploi et les créneaux porteurs, de même que sur le sida.

A la clôture du salon le vendredi 25 mai, des attestations ont été remises aux différents exposants.

Dans ces conditions, le 1er SIEFOR qui était placé sous la présidence de Mme Bâ Hawa Keïta, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, et le parrainage de Moussa Balla Coulibaly, président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM) et par ailleurs président du Conseil économique, social et culturel (CESC), a eu du succès. Et comme l’a fait remarquer Mme Bello Rokiatou Touré, «le Salon international de l’emploi et de la formation (SIEFOR) ne saurait donc être un salon de trop».

Zoubeirou MAIGA

28 mai 2007.