Partager

Le Complexe Commercial ACI 2000 a abrité les 5 et 6 août 2010 l’atelier de validation du plan d’action de la préparation du 1er Forum africain du développement durable sous la présidence de Mme Sidibé Aminata Diallo, Présidente du Comité d’organisation du Forum, assistée de ses proches collaborateurs Mrs Moulaye Farota, Ousmane Niani TRaoré, Cheick A Traoré.

Lors de la cérémonie d’ouverture, la Présidente du Comité d’Organisation a situé le cadre et les enjeux du forum qui vient en prélude à celui de Cancun (Mexique) prévu au mois de décembre. Elle a souhaité que les recommandations de ce forum permettant à l’Afrique d’amorcer son développement. Plusieurs commissions de travail ont été constituées, à savoir la Commission scientifique, la Commission finances, infrastructure et matériel, la Commission protocole, hébergement et restauration, la Commission sécurité, transport et santé, la Commission presse, communication et animation.

Le défi de relever l’Afrique

Le Forum africain du développement durable vise à donner plus d’écho, à la problématique du Développement Durable sur le continent. Il s’agit d’une stratégie de développement économique et sociale, permettant de progresser en permanence dans les domaines de l’analyse, du débat, du renforcement des capacités, de la planification et de la mobilisation des finances.

L’objectif global du Forum vise le développement durable du continent dans un contexte de grande fragilité économique liée à la crise mondiale et aux changements climatiques. De façon spécifique, le Mali veut donner un grand écho africain à la question de l’adaptation de l’Afrique aux changements climatiques par la gestion durable des terres et l’utilisation des énergies nouvelles et renouvelables.

La rencontre de Bamako ambitionne de proposer une dynamique africaine fondée sur la mobilisation des moyens humains, matériels et financiers, en vue d’accroitre la résistance des Africains face aux risques nouveaux. Le continent africain est sujet à questionnement quand on sait qu’il dispose de toutes les ressources minières stratégiques, de grandes potentialités hydro-électriques et de la plus forte proportion de population jeune, et quand ce continent reste encore en marge du développement.

Bamako prépare Cancun

Le forum du Développement durable, de Bamako placé, sous l’égide de l’union Africaine se proposera de débattre de thèmes majeurs abordant les questions existentielles communes à l’ensemble du continent ! Plusieurs thèmes ayant trait au développement de l’Afrique seront abordés comme la donne nouvelle du réchauffement climatique. Le sahel connait le cycle des sécheresses depuis les années 70, aime à le rappeler le Président.

Ce qui fait dire à la présidente du comité d’organisation Mme Sidibé Aminata Diallo « à Bamako, l’Afrique s’appropriera le concept de développement durable, le Président ATT démontrera la nécessité de faire bouger le continent en unissant nos forces dans la paix. Oui dans la paix d’abord car c’est la première condition du Développement Durable. Sur le continent tant de rendez-vous avec le Développement ont été ajournés en raison des instabilités politiques ».

Le Forum de Bamako, sera l’une des dernières rencontres de haut-niveau avant la 16e conférence des parties (COP 16) à Cancun au Mexique. Bamako 2010 s’attèlera à renforcer la position africaine sur des questions clé comme celles liées au financement de l’adaptation aux Changements Climatiques, sur la nécessité d’étoffer l’aide climatique, en Afrique Bamako. Les États africains devront réaffirmer leur volonté de parler d’une seule Voix à Cancun.

Boukary Daou

13 Août 2010.