Partager

Le match Commune II-Djoliba sera le plat de résistance d’une journée qui marquera également l’opposition Asko-Stade malien de Bamako et un remake de COB-Bakaridjan.

Ecartée de la Coupe du Mali par le Djoliba, l’AS Commune II compte donner la réplique aux Rouges. A sept journées de la fin du championnat, le Djoliba, finaliste de la Coupe du Mali 2007, est l’équipe la mieux placée pour damer le pion au COB qui occupe la tête du classement.

Malgré leur qualification pour la finale de la Coupe du Mali, les Rouges ont-ils les moyens de tenir la cadence face aux Verts qui n’ont plus que le championnat pour sauver leur saison ?

Ce qui est sûr, c’est que le Djoliba et le COB ont chacun des rendez-vous avec des adversaires difficiles à manœuvrer et qui se donneront à fond pour les empêcher d’accéder au titre. Tout faux pas de l’un ou l’autre peut donc être lourd de conséquence pour la suite des événements.

Surtout que le troisième larron n’est autre que le tenant du titre, le Stade malien de Bamako, qui n’est distancé que de trois points par le leader actuel. Une victoire du Djoliba sur la Commune II devient donc une impérieuse nécessité pour les protégés de Fagnery Diarra.

Ce qui n’est pas gagné d’avance pour qui sait que les explications en championnat entre la Commune II et le Djoliba ces dernières années ont souvent tourné à l’avantage des Communards.

Le nul (2-2) obtenu à l’aller (6e journée) et surtout la victoire (2-0) du Djoliba lors de la phase district de la Coupe du Mali ne signifie pas forcément renversement de tendance.

Toutefois, sur l’ensemble de leurs confrontations de la saison, les statistiques plaident en faveur des Rouges qui auront à cœur de continuer leur série rose. Un match à suivre de près.

En dehors de ce choc Commune II-Djoliba, le public sportif suivra aussi avec intérêt l’explication entre le leader, COB et son tombeur de la demi-finale de la Coupe du Mali, l’AS Bakaridjan. Un match pas facile pour les Verts qui auront à faire à une formation de Baraouéli qui prend goût à gifler ses adversaires de la capitale.

L’enjeu de ce match est d’autant plus important qu’il a l’air d’une revanche pour les Verts alors que l’AS Bakaridjan va chercher à confirmer à tout prix que ses récentes victoires sur le CSK, le Stade malien de Bamako, l’AS Réal et son adversaire du jour ne sont pas usurpées.

Les Olympiens sont condamnés à gagner pour se mettre à l’abri de tout éventuel retour du Djoliba ou du Stade malien. A l’aller, l’équipe d’Alou Badra Diallo l’avait emporté 2-1 à Ségou. Mais, les donnes ont aujourd’hui changé depuis l’arrivée de Moussa Kéita dit Dougoutigui à la tête de l’encadrement technique de Bakaridjan.

Le Sigui, qui reçoit le Nianan de Koulikoro, est condamné à s’imposer pour abandonner la queue du classement qu’il occupe depuis quelques journées. Tout comme le CS Duguwolonfila est obligé de l’emporter à domicile pour s’éloigner de la zone rouge face au Centre Salif Kéita (CSK) qu’il avait tenu en échec à l’aller 1-1.

Comme nous pouvons le constater, ces rencontres peuvent être l’un des tournants du championnat qui devient de plus en plus passionnant avec des scenarii à suspense.

Boubacar Diakité Sarr

18 juillet 2007.