Partager

En prélude au lancement des activités du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion qui démarrent ce lundi 1er octobre avec la visite du président de la transition, Dioncounda Traoré à la doyenne du Mali, le secrétaire général du ministère de l’Action humanitaire, de la Solidarité et des Personnes âgées, Amadou Rouamba, a animé, le samedi dernier, une conférence de presse à la direction nationale de l’Action humanitaire. Le thème de cette 18ème édition est : «Solidarité et paix pour un Mali uni et indivisible».

Dans son intervention préliminaire, Amadou Rouamba a rappelé que le Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion a été institué par le gouvernement du Mali pour perpétuer des valeurs de notre société qui ont servi de ciment entre les populations.

«Cette 18è édition se tient dans un conteste particulier», reconnait le secrétaire général du ministère de l’Action humanitaire, de la Solidarité et des Personnes âgées. Car selon lui, la crise dans le Nord a eu pour conséquences la partition du pays, des déplacés au Sud et dans les pays voisins.

Pour ne pas donner l’impression que les activités du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion concernent une partie du pays, le département, aux dires de M. Rouamba, a opté pour une seule visite : celle du président de la transition Dioncounda Traoré à la doyenne du Mali à Sébénokoro. Les activités du Mois sont reparties entre quatre semaines.

La première semaine sera la semaine des personnes âgées (du 1er au 7 octobre). Elle sera consacrée à des consultations, organisation de prières religieuses pour la paix au Mali, soutien scolaire aux élèves des parents démunis.

La deuxième semaine est dite thérapeutique. Au cours de cette semaine, il sera procédé à des donations de médicaments et de kits, l’organisation d’une caravane de solidarité avec les femmes et enfants du Nord, soutien à 120 familles d’accueil des déplacés.

La troisième semaine est dédiée à la remise de la canne banche, des denrées alimentaires aux personnes handicapées et l’organisation d’une course de tricycles avec la participation des personnes handicapées.

La quatrième semaine est celle de l’économie sociale et solidaire. Il est prévu au cours de cette semaine la solidarité avec les enfants du Centre d’accueil et de placement familial (pouponnière) initiée avec le réseau Nyèsigiso (3éme édition), cérémonie de donation de fauteuils roulants, tricycles à moteur, vivres, etc.).
Le Premier ministre, Cheick Modibo, mettra fin le 30 octobre aux activités de la 18è édition du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion à Mopti.

Yoro SOW

02 Octobre 2012