Partager

Du 6 au 11 avril derniers, l’Association des Comités nationaux olympiques (ACNO) a tenu sa 16è Assemblée générale ordinaire, à Beijing, la capitale chinoise, ville hôte des prochains Jeux olympiques. Le Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM) a participé à cette importante réunion qui a débattu, principalement de l’organisation des Jeux, des agitations en cours liées au problème des droits de l’Homme en Chine, notamment le problème du Tibet. Après une semaine de travaux, les Comités nationaux olympiques apportent leur soutien total aux autorités chinoises pour la tenue des Jeux.

L’Assemblée générale de l’ACNO se tient tous les deux ans. Afin que les CNO puissent se préparer pour les Jeux Olympiques dans les meilleures conditions possibles, tous les quatre ans, l’ACNO tient son Assemblée générale dans la ville hôte des Jeux au cours de l’année des Jeux olympiques d’été. Outre son Assemblée générale, l’ACNO a aussi réuni à Beijing son conseil exécutif et ses associations régionales.

Une séance conjointe entre la commission exécutive du CIO et les CNO a également eu lieu. Plus de 800 délégués, venus des 205 pays membres de l’ACNO ont pris part à la réunion. Le Mali était représenté par le président du CNOSM, Habib Sissoko, accompagné du directeur exécutif de l’instance, Oumarou Tamboura.

Le président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, était présent, l’instar du président de l’ACNO, Vázquez Raña. A Beijing, Jacques Rogge a eu droit à tous les honneurs. Toute la crème du mouvement olympique chinois était à son accueil à l’Aéroport international de Beijing : Wang Wei, vice-président exécutif et secrétaire général du Comité d’organisation des JO 2008 dénommé BOCOG ; Yu Zaiqing, vice-président exécutif du BOCOG et membre du CIO ; et He Zhenliang, président de la Commission du CIO pour la culture et l’éducation olympique, et membre du Comité exécutif du BOCOG. Au cours de son séjour, le président du CIO a été également reçu par le président chinois, Hu Jintao.

Le Mouvement olympique : richesse commune de l’humanité

A l’ouverture de la 16e Assemblée générale de l’ACNO, le président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois), Wu Bangguo, a qualifié le Mouvement olympique de « richesse commune de l’humanité« . « Le Mouvement olympique a constamment développé et apporté des contributions uniques et significatives à la promotion de la paix et du développement mondial durant les 100 dernières années, sous la direction du Comité international olympique (CIO) et avec les efforts conjoints des organisations sportives internationales comme l’ACNO et des peuples de tous les pays », a dit Wu.

Il a souligné l’importance de la tenue de la première réunion biennale de l’ACNO en Chine, disant qu’elle ajoute de l’éclat à Beijing 2008. Il promet que le gouvernement et le peuple chinois tiendront leurs promesses en continuant à travailler ensemble avec le CIO, l’ACNO et le milieu sportif international, à travailler durement aux préparatifs, pour assurer le succès des Jeux olympiques et paralympiques de Beijing. Wu a invité les athlètes, entraîneurs, medias et peuples de tous les pays à participer, observer et couvrir les JO de Beijing.

« L’ACNO a très résolument et fermement soutenu l’organisation des JO de Beijing et fera de son mieux pour que les Jeux aboutissent à un grand succès au bénéfice des jeunes athlètes, et pour que les jeux contribuent à l’amitié, à la solidarité et à la paix parmi les jeunes et tous les peuples dans le monde entier« , a soutenu de son côté le président de l’ACNO, Mario Vazquez Rana, dans son discours, à l’ouverture de l’AG.


Des Jeux au service de l’humanité

Lors d’une conférence de presse qui a suivi la réunion du Conseil exécutif, Mario Vázquez Raña a indiqué que l’ACNO n’avait pas de préoccupation particulière concernant les prochains Jeux Olympiques et qu’il s’attendait à de moins en moins de problèmes à mesure que les Jeux approchent. Il a ajouté qu’il était convaincu que ces Jeux seraient magnifiques.

Vázquez Raña a également souligné qu’il avait constaté de nombreux progrès dans la ville de Beijing au fil des années et qu’il était sûr que les Jeux y étaient pour quelque chose. En conclusion, il espère que les Jeux à Beijing rendraient service à l’humanité, en favorisant une meilleure compréhension entre les peuples, et qu’ils profiteraient grandement à la Chine.

Soutien inconditionnel du CIO

Lors de la réunion de la commission exécutive du Comité international olympique, le président du Comité organisateur des Jeux de la XXIXe olympiade à Beijing (BOCOG), Liu Qi a fait un compte rendu des préparatifs des Jeux devant un parterre de personnalités, dont le président du CIO Jacques Rogge et le maire de Beijing, Guo Jinlong (qui est aussi un des vice-présidents du BOCOG).

Liu Qi a signalé que les Jeux olympiques ont reçu cette année un soutien accru du gouvernement chinois, citant à l’appui de ses dires les propos du président chinois Hu Jintao et du Premier Ministre Wen Jiabao.
Il a aussi indiqué que les 37 installations olympiques de Beijing et des villes co-organisatrices et les 45 centres d’entraînement olympiques sont terminés. En outre, 36 compétitions préolympiques de la série « Bonne Chance à Beijing » ont eu lieu.

Au cours de la réunion, le président du Comité d’organisation n’a pas hésité à aborder les sujets qui fâchent. A propos du relais, le responsable chinois a estimé que celui-ci était jusqu’ici plutôt un succès et souligné le fait que les peuples et gouvernements du monde lui avaient apporté leur soutien.

Au sujet de la pollution atmosphérique, Liu Qi a affirmé que la situation, grâce aux efforts des autorités à tous les niveaux, ne cesse de s’améliorer. Il a assuré son auditoire que la qualité de l’air atteindrait les normes internationales durant les Jeux et que les athlètes ne seraient pas affectés.

Finalement, rappelant qu’il ne reste que 119 jours avant le début du grand rendez-vous du mois d’août à Beijing, Liu Qi a lancé un vibrant appel au CIO pour que celui-ci soutienne la Chine jusqu’au bout dans ses efforts pour tenir une olympiade « originale et d’un niveau élevé », et ce dans un esprit d’amitié et de coopération.

Dans leurs discours tant le président du CIO, Jacques Rogge que celui de la commission de coordination, le Néerlandais Heine Verbruggen, ont exprimé leur satisfaction au sujet des préparatifs de Beijing et renouvelé leur soutien inconditionnel à la tenue des Jeux olympiques en Chine.

Le CNOSM est solidaire

A l’issue de la 16è Assemblée générale de l’ACNO, les CNO ont adopté une déclaration commune dans laquelle ils apportent leur soutien indéfectible à la Chine dans la période difficile qu’elle traverse à l’approche des Jeux et dans les préparatifs de ceux-ci. Le Comité national olympique et sportif du Mali est signataire, donc solidaire, de cette déclaration. Selon son président Habib Sissoko, le sport ne doit pas être fondamentalement lié à la politique, encore moins en dépendre.

La charte olympique prône, certes, la promotion des droits de l’Homme, mais pas au point de nuire au sport, ajoute le président du CNOSM. Qui pense d’ailleurs que la tenue des Jeux en Chine peut contribuer à améliorer les droits de l’homme dans ce pays, pendant et même après le tournoi. Toujours est-il que, le CNOSM se prépare activement à la participation malienne aux JO de Beijing, une participation qualifiée d’historique dans certains milieux.

En effet, pour la première fois dans l’histoire du mouvement olympique du Mali, le pays va présenter aux JO des athlètes qualifiés sur le terrain, à savoir la sélection féminine de basket-ball et le champion du monde de taekwondo, Daba Modibo Kéita. D’autres athlètes maliens seront également à Beijing dans les disciplines de judo et d’athlétisme. « Oeuvrer à la bonne préparation et à la bonne organisation des délégations maliennes pour leur participation honorable aux Jeux Olympiques de Beijing 2008 », est un axe fort du programme quadriennal 2008-2012 de Habib Sissoko. Ce programme est basé sur cinq axes majeurs.


Les cinq piliers du combat de Habib

Au niveau du Comité National Olympique et Sportif, il s’agira de la réhabilitation de l’infrastructure ; du renforcement des ressources humaines ; de la pérennisation de l’entretien de l’infrastructure ; de l’assise d’une administration sereine ; de la mise au travail du Comité Exécutif et des Commissions de travail ; de l’instauration d’une bonne communication ; de la construction du Centre relais Olympique à Markala ; de la mise en place d’un programme d’archivage et d’information sur le sport au Mali par une saine utilisation des NTIC. Il s’agit surtout d’installer un excellent serveur au niveau du CNO du Mali relié aux Fédérations nationales et associations sportives.

Au Niveau des Fédérations nationales, associations et groupements sportifs, Habib ambitionne de : instaurer un véritable dialogue constructif au sein des fédération et entre les fédérations ; contribuer a apaiser les tensions existences ; contribuer au renforcement des capacités sportives ; répondre aux besoins de formation des athlètes ainsi que leur sérieux encadrement technique ; asseoir une politique de promotion des femmes dans les instances dirigeantes de notre sport ; permettre au mouvement sportif national d’accéder à l’information et asseoir un archivage véritable a tous les niveaux ; rétablir la confiance chez les dirigeants, entre les dirigeants et les sportifs et entre le sport et son public ; lutter contre la violence et instaurer une réelle éducation du Fair Play ; renforcer les capacités matérielles, financières des Fédérations Nationales Sportives dans le sens de la maîtrise du Marketing.

Avec les organismes gouvernementaux, il va établir et renforcer une saine collaboration avec les organismes gouvernementaux ; maintenir un climat de véritable partenariat avec le ministre de la jeunesse et des sports ; contribuer à la rédaction et à la présentation pour adopter des textes législatifs relatifs a la pratique des Activités Physiques et Sportives dans notre pays ; créer un véritable climat de confiance et de concertation avec le Ministre de la Jeunesse et des Sports.

En ce qui concerne les Jeux, en plus de la création de conditions pour une bonne participation du Mali au JO 2008, Habib entend élaborer un programme de formation, d’encadrement et de préparation solide pour nos sportifs et nos sélections nationales en vue de leur qualification aux Jeux Olympiques de Londres 2012.

Enfin, le dernier axe concerne la recherche de moyens financiers. A ce niveau, il est principalement prévu l’organiser d’un séminaire sur le marketing et la recherche de ressources financières à Bamako en fin 2008 pour les fédérations sportives, associations et groupements sportifs du Mali.

Sékou Tamboura

17 avril 2008.