Partager

Au moins 13 personnes ont été tuées au cours d’affrontements entre jeunes musulmans et chrétiens dans l’État de Kaduna, dans le centre du Nigeria, a annoncé mercredi la police. Des violences ont éclaté lundi dans la localité de Kasuwan Magani, à environ 45 km de la capitale de l’État, Kaduna. « Le chaos a entraîné la mort de 13 personnes, avec de nombreuses maisons et commerces incendiés », a déclaré à l’AFP le ministre de la Police de l’État de Kaduna, Austin Iwar. Les médias locaux ont fait état de bilans plus lourds. Selon M. Iwar, 20 suspects ont été arrêtés depuis, tandis que les forces de police et l’armée ont été déployées pour rétablir l’ordre. « La calme est revenu », a-t-il ajouté, précisant qu’une enquête a été ouverte pour déterminer l’origine des troubles. « Il y a des spéculations sur le fait que de jeunes chrétiens n’étaient pas contents que des filles (de leur communauté) se lient avec des garçons musulmans », a-t-il expliqué, avant d’ajouter: « nous ne voulons pas faire de conclusion hâtive sur ce qui a conduit au chaos ». Le centre du Nigeria, point de rencontre entre un nord majoritairement musulman et un sud principalement chrétien, est régulièrement le théâtre de vives tensions intercommunautaires. AFP