Partager

Après le Sommet Afrique France notre pays va abriter du 27 au 28 janvier la 12ème session de la Conférence de l’UPCI, deuxième organisation intergouvernementale mondiale après les Nations Unies avec 57 Etats membres dans quatre continents

La cérémonie solennelle d’ouverture de cette importante réunion est placée sous la présidence du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. Avant donc la 12ème Session de la Conférence qui débute ses travaux le vendredi 27 janvier pour prendre fin le samedi 28 janvier, seront tenus au titre des réunions connexes plusieurs rencontres. Il s’agit entre autres la Réunion du Comité exécutif ; la réunion du Comité Permanent de Palestine ; la Réunion du Comité Spécialisé Permanent des Affaires politiques et des Relations extérieures ; la réunion du comité spécialisé permanent des affaires des droits de l’Homme, de la Femme et de la Famille ; la Réunion du Comité spécialisé permanent des affaires économiques et de l’environnement ; la Conférence des femmes parlementaires musulmanes; la 19ème Session du comité général de l’UPCI ; et la Réunion de la consultation des groupes africain, arabe et asiatique.

Et l’Assemblée Nationale du Mali, organisatrice de l’événement travaille d’arrache pied pour la réussite de cet événement majeur d’intégration de diplomatie parlementaire. Pour éclairer l’opinion sur cette conférence, la commission d’organisation était face à la presse, le samedi dernier, à la Maison de la presse.

D’entrée de jeu, le conférencier principal, l’honorable Guédiouma Sanago, dira que la tenue de cet événement dans notre pays est un honneur pour tout le peuple malien ainsi que son parlement. Selon lui, il marque, surtout la reconnaissance et la solidarité de l’UPCI envers le Mali pour ses efforts de paix et réconciliation. A en croire les conférenciers, la rencontre de Bamako doit déboucher sur une conclusion dite Déclaration de Bamako qui devrait tenir compte de la situation spécifique du Mali qui se trouve à un moment charnière de son histoire.

IL est à souligner que la tenue l’organisation de la 12ème Conférence de l’Union Parlementaire des Etats membres de l’OCI (UPCI) par notre pays est une marque du dynamisme de la diplomatie parlementaire malienne. Notre pays est membre fondateur de l’UPCI (1969) et a toujours été présent à toutes les activités de l’organisation. L’Organisation de la Conférence islamique est la deuxième organisation intergouvernementales du monde après les Nations Unies avec 57 Etats membres dans quatre continents. Elle fonctionne avec 5 Organes dont le Secrétariat Général.

Du 23 Janvier 2017