Partager

Le derby de la 12e journée du championnat national de football ligue 1 du Mali opposait le Djoliba Athlétique Club deuxième de la poule et l’AS Réal de Bamako le lundi 27 juin 2016 au Stade Modibo Keita. Au bout d’un match héroïque, les rouges de Hèrèmakono ont écrasés les scorpions et se sont loyalement installés dans le fauteuil de leader du groupe.

Le derby de la 12e journée du championnat national de football ligue 1 du Mali a tenu en haleine le public sportif malien. Si les scorpions avaient à cœur de remporter le gain du match et prouver que la défaite du match-aller était une erreur de parcours, les rouges de hèrèmakono étaient venus pour confirmer leur victoire et s’emparer de la première place de la poule. C’est sous une ambiance fiévreuse des supporters des deux formations que l’arbitre lance les hostilités. C’est les jeunots du Réal qui se saisissent du ballon et gratifie le public sportif d’un étincelant football fait de dribles chaloupés et des gestes techniques dont ils sont les seuls à posséder le secret sans pour autant parvenir à tromper la vigilance du portier des rouges de Bamako Adama Keita. Issa Traoré le capitaine des rouges et ses camarades se réorganisent et parviennent à prendre le contrôle du ballon en se signalant par des contres notamment par leur résistant attaquant Hamidou Sinayogo.

Malgré les multiples tentatives de part et d’autre tentant de scorer, la mi-temps intervint sur le score nul et vierge de zéro but partout. Au retour des vestiaires, les poulains de Nouhoum Diané le coach des rouges de Bamako changent de fusil d’épaule et ne laissent plus le monopole de la balle aux scorpions. Ils produisent un football prolifique et parviennent à détromper la vigilance du gardien des scorpions Youssouf Diakité à deux reprises. Le premier par Emile Koné et un splendide tir de plus de trente mètre du milieu Soumaila Sidibé qui fini sa course dans les lucarnes du portier des scorpions de Bamako Youssouf Diakité. Les protégés d’Aliou Badra Diallo le coach des scorpions tentent en vain de revenir au score et l’arbitre met un terme à la rencontre sur le score de deux buts à zéro en faveur des rouges qui du coup se saisissent du fauteuil de leader de la poule coiffant au poteau son adversaire du jour.

Moussa Samba Diallo

Le Républicain du 30 Juin 2016