Partager

Dix islamistes armés ont été tués dimanche par l’armée algérienne lors d’une opération dans la commune de Tarek Ibn Ziad, dans le département d’Aïn Defla, à 150 km à l’ouest d’Alger, a annoncé le ministère de l’Intérieur. Cinq pistolets mitrailleurs automatiques Kalachnikov, quatre fusils semi-automatiques et un fusil lance grenades ont été récupérés au cours de cette opération de l’armée, a ajouté le ministère. Douze islamistes armés avaient été tués par l’armée durant la nuit du 7 au 8 août à Tizi Ouzou en Kabylie, en représailles à une attaque kamikaze perpétrée le 3 août contre le commissariat des renseignements généraux de Tizi Ouzou qui avait fait 25 blessés. L’Algérie a vécu du 14 au 20 août une semaine sanglante, jalonnée d’embuscades et d’attentats suicide revendiqués par Al-Qaïda au Maghreb islamique, qui ont fait plus de 70 morts et plusieurs dizaines de blessés.