Partager


Le week-end de la balle au panier sera dominé par les demi-finales de la Coupe du Mali qui auront lieu dimanche au Pavillon des sports du stade Modibo Kéita. Lundi dernier, c’est l’émission score de la télévision nationale qui a servi de cadre au tirage au sort de la compétition.

Cette fois-ci, la Fédération a décidé de faire jouer les matches à Bamako. Et pour cause : ils opposeront le DAC à la Commune III et l’AS Police à l’Usfas en dames. Le Djoliba au Stade et le CAT au Réal en messieurs.

Les quatre chocs se disputeront au même moment. En dames, l’opposition AS Police-Usfas sera a priori équilibrée même si en Coupe du Mali, il faut un vainqueur et un vaincu. Les deux équipes ont une même ambition pour dame Coupe du Mali. Pour ce qui est des atouts, ils ne manquent pas dans les deux camps.

L’Usfas, après sa qualification pour le Top 8, tout comme son adversaire, sera conduit par des joueuses expérimentées et très en jambes comme Aminata Sininta (très en vue lors des J.O) et qui peuvent faire la différence comme sa compère et ex-Djoliba, Djénébou Damba. En face, c’est plutôt la « jeunesse » qui prime. L’AS Police devra compter sur Anna Maïga qui s’est imposée comme la meilleure du groupe. D’autres joueuses font aussi la force de l’équipe.

La deuxième demi-finale dames (Djoliba-AS Commune III) s’annonce peut être serrée. Les Rouges se présentent dans de bonnes conditions avec un bon parcours à la phase du district du Top 8. Emile Fofana « Zito », un des entraîneurs les plus en vue, compte dans ses rangs de bonnes joueuses, à commencer par l’expérimentée Aminata Serémé. Elle sera épaulée par Minata Kéita et la « Pékinoise » Nassira Traoré. Les pensionnaires du stade Ouezzin possèdent aussi d’autres éléments talentueux comme Fatoumata Binta Dia, Kama Dembélé et Djénéba Sacko.

Dans le camp communard, le doute s’est installé depuis quelques semaines après des sorties ratées dont l’élimination à la phase district du Top 8 et le calendrier chargé du coach de l’équipe. Amara Traoré, qui poursuit la préparation de la Can avec les juniors filles, a souhaité la qualification pour la finale en vue de sauver la saison. Il devra demander à ses joueuses d’être adroites et confiantes.

Chez les messieurs, c’est le classique DAC-Stade qui, même si l’opposition n’a plus le même enjeu qu’il y a deux ans, retiendra l’attention. Au Stade, l’arrière-garde sera articulée autour du vétéran Namory Diarra « Dabari », alors que le meneur Mohamed Lamine Maïga tentera de prouver qu’il est l’un des meilleurs de la place. Les Rouges seront encadrés par les joueurs qui évoluent ensemble depuis 3 saisons.

Le Réal, détenteur de la Coupe du Mali en 2007 et le Centre Alkaya Touré (CAT) qui vient de fêter ses 13 ans s’affronteront dans une rencontre prometteuse. Les Scorpions, pour une seconde finale d’affilée, contre le CAT pour une grande première : c’est une opposition entre générations ou tout pronostic est interdit.

A signaler que la Fédération malienne de basket et son sponsor Orange-Mali ont fixé au 27 septembre au Pavillon des sports du stade Modibo Kéita la date des finales de la Coupe du Mali.


Boubacar Diakité Sarr

27 Août 2008