Partager

Investi le vendredi dernier, le président de la République Amadou Toumani Touré, à l’heure actuelle, est “dépositaire d’une grande espérance, celle que les Maliennes, les Maliens de l’intérieur et de l’extérieur nourrissent pour la grandeur et la prospérité de notre pays. Je mesure avec gravité tout le poids de cette difficile et délicate mission”. Ces propos sont de l’homme fort de Koulouba dans son discours d’investiture. Il a saisi cette opportunité pour informer l’ensemble du pays de ses ambitions et priorités. Le programme présidentiel s’intitule : Programme pour le Développement Economique et Social (PDES).

En s’adressant aux Maliens, le président ATT a affirmé que son ambition est d’écrire avec eux une nouvelle page de l’histoire de notre pays. “Plus que jamais conforté dans ma conviction et ma foi en un avenir meilleur pour notre pays, il est venu le temps pour le Mali de forcer son destin et d’entamer son décollage économique et social. Pour réaliser cette grande ambition et en continuité de “demain le Mali”, je me suis engagé à mettre en oeuvre le Programme de Développement Economique et Social (PDES), mon projet de société”.

MODERNISER LA SOCIETE

Ce programme vise à produire davantage, à distribuer équitablement les fruits de la croissance, puis dans l’avenir à moderniser la société.

Donc, il ressort que durant les cinq années à venir, le locataire de Koulouba mettra l’accent sur les sources de production afin que la croissance soit au rendez-vous. Puisque c’est la seule manière de lutter contre la pauvreté. La création des entreprises de nos jours dans notre pays apparaît comme une nécessité. Il nous faut un secteur privé fort pour pouvoir amorcer le décollage.

Durant le second mandat, ATT cherchera à consolider les acquis du 1er mandat, il marquera aussi des “ruptures et des avancées” car, le PDES veut insuffler un nouvel état d’esprit et un élan nouveau avec des hommes et des femmes entièrement dévoués à la cause nationale.

Au cours de ce mandat, six axes prioritaires d’intervention sont ciblés. Ces axes sont : Mieux organiser, l’action publique, pour soutenir efficacement les autres composantes du programme, améliorer la production primaire et assurer la sécurité alimentaire, mettre en place, un environnement propice à l’émergence et au développement du secteur privé, insérer, les femmes et les jeunes dans les circuits productifs, développer les secteurs sociaux, procéder aux indispensables réformes et société.

L’ambition du PDES est de faire de l’Etat malien un modèle de bonne gouvernance : “Un Etat fort, une administration efficace, une justice assainie et des collectivités locales renforcées”. Ce renouveau de l’action publique, tout en poursuivant les actions d’ensemble déjà initiées, se matérialisera par l’introduction d’un nouvel état d’esprit, un choix toujours plus rigoureux des hommes et des femmes.

Mamadi TOUNKARA

13 juin 2007.