A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Gestion de la Transition au Mali : Le CNSP doit vite se ressaisir
Mali : les conseils de Jerry Rawlings à la junte
Dr Bocary Tréta sur la transition au Mali : « Il ne faut plus perdre de temps »
Division au sein du M5-RFP : Où est l’autorité morale ?
Mali : un mois après le putsch, de hauts responsables toujours détenus sans motif
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Les observateurs avertis murmurent ainsi que les militaires ont commencé à prendre goût au pouvoir.

Cela s’est matérialisé par le premier couac de leur gestion avec le report sine die de l’atelier d’élaboration des termes de références sur les assises de la transition.

Lire

21-09-2020

Gestion de la Transition au Mali : Le CNSP doit vite se ressaisir

 

Dr Bocary Tréta sur la transition au Mali : « Il ne faut plus perdre de temps »

 
Le Républicain | Inter Bamako | Sport | 22 Septembre | La Mutation | Le Débat | L'Observateur |
 
Sur le fil de l'actualité...
Mali : les conseils de Jerry Rawlings à la junte
Mali : un mois après le putsch, de hauts responsables toujours détenus sans motif
26è promotion des sous-officiers de la Police du Mali : 2.120 éléments prêts à servir
Situation du pays
Produits de consommation du Mali : Des stocks rassurants
Division au sein du M5-RFP : Où est l’autorité morale ?
Voyage infructueux du CNSP au Ghana : La CEDEAO inflexible et droite dans ses bottes
Mali
Sommet de la CEDEAO a Accra sur le Mali : A quelle sauce la junte malienne sera-t-elle mangée ?

C’est aujourd’hui, 15 septembre 2020, qu’expire l’ultimatum que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a donné à la junte militaire malienne pour transmettre le pouvoir aux civils. Mais, une semaine après le sommet de Niamey qui a vu l’institution sous-régionale réaffirmer son discours de fermeté à l’endroit des tombeurs du président Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK), le pouvoir reste toujours résolument entre les mains des hommes forts de Kati. La question est donc de savoir à quelle sauce la junte malienne sera mangée par les chefs d’Etat de la CEDEAO qui se réunissent aujourd’hui, dans la capitale ghanéenne, pour discuter de la question. C’est dire si Accra pourrait marquer un tournant dans la crise post-IBK que traverse le Mali. Car, petit à petit, l’étau pourrait se resserrer autour de la junte qui devra sortir le grand jeu non seulement pour bénéficier de la confiance de la CEDEAO, mais aussi de celle fondamentale des Maliens au sein desquels des voix discordantes comme celle du M5 voire de la CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad) qui n’a pas pris part aux concertations nationales, commencent à s’élever. L’heure des louvoiements semble tirer à sa fin et tout porte à croire que ce sera bientôt l’heure de vérité au Mali où la junte devra soit se soumettre, soit assumer pleinement son coup, à visage découvert. « Le Pays »

Burkina
Avalanche d’investitures de candidats à la présidentielle 2020 : Quand des partis politiques succombent à la pulsion alimentaire

Chaque jour que Dieu fait, l’on enregistre des cérémonies d’investiture de candidats à la présidentielle 2020. L’on peut d’emblée percevoir le phénomène comme une chose normale et cela d’autant que l’on est pratiquement à deux mois de la présidentielle. Mais dans le cas du Burkina comme d’ailleurs dans celui de bien d’autres pays d’Afrique où la politique a tendance à perdre son sens noble pour devenir un business, l’on peut se risquer à dire que derrière ces cérémonies d’investitures à la pelle, se cachent des intentions liées à des pulsions alimentaires. Pour clarifier le concept, on peut dire, en français facile, que les pulsions alimentaires sont caractérisées par une urgence à manger beaucoup, comme pour combler un vide. Et il est salutaire de travailler à renforcer cette dynamique, pour autant que l’on veuille dissuader les calculateurs et autres opportunistes politiques. Cet exercice est rendu d’autant plus impérieux que cette catégorie de personnes envahit de plus en plus le champ de la politique et elle incarne des contre-valeurs. Et cette catégorie de personnes est particulièrement active à l’approche des échéances électorales. L’enjeu, pour eux, se résume à ceci : se servir de la politique non pas pour construire la cité mais pour s’enrichir. Sidzabda/Lepays.bf

Côte d’Ivoire
Investiture de Bedie et de Soro sur fond de manifs conte le 3e mandat d’Ado:faut-il craindre le pire pour la Côte d’Ivoire ?

La candidature de Alassane Ouattara à un troisième mandat continue de troubler le sommeil des Ivoiriens et bien au-delà. Pas plus tard qu’hier, des manifestations ont eu lieu dans l’un des quartiers populaires d’Abidjan, Yopougon. Des barricades ont été dressées par des jeunes pour empêcher les automobilistes et les cyclistes de circuler librement. C’est dire si la Côte d’Ivoire s’enfonce davantage dans la crise. En tout état de cause, il faut craindre, au regard des nuages qui s’amoncèlent dans le ciel ivoirien, que l’herbe, c’est-à-dire les populations ivoiriennes, ne pâtissent de ce duel annoncé entre les deux « pachydermes » de la forêt ivoirienne, qui, malgré leur âge avancé, ont gardé intactes leurs défenses. Il y a donc nécessité que des dispositions soient prises pour ramener toute la sérénité que requiert une élection véritablement démocratique et cela devrait aller au-delà des simples déclarations rassurantes du président ADO. Le second défi est celui d’une campagne électorale apaisée et cela devrait passer par la signature d’un code de bonne conduite par les candidats, qui servirait de « gentlemen agreement » pour civiliser les joutes électorales et éviter de jouer au mauvais perdant au sortir de l’élection. Mais tout cela passe par le défi de la transparence de l’élection. Saho/Lepays.bf

Mali
Production de lithium : Le Mali se prépare à développer deux grands projets

Il s’agit des projets de Goulamina et Bougouni qui pourraient faire de notre pays l’un des plus grands producteurs du métal blanc en Afrique. Si l’État malien a pu résister au choc causé par la crise de 2012, assurer ses missions régaliennes, c’est parce que la crise avait épargné le secteur aurifère. Domaine névralgique qui a permis de réanimer le pays comme un malade maintenu en vie grâce à un respirateur artificiel. Rien de surprenant. L’or représente un peu moins de 70% des recettes d’exportation du pays. En effet, le Mali se prépare à devenir l’un des plus grands producteurs mondiaux de lithium. « Au niveau de l’exploitation minière de lithium, le continent est quasiment vierge. Pour espérer en profiter, notre pays devra résoudre la lansinante question de l’insécurité qui a stoppé la dynamique qui avait été enclenchée. À la faveur de la création en 2014 de l’Autorité pour la promotion de la recherche pétrolière au Mali (Aurep), les investisseurs manifestaient un engouement véritable pour ce secteur. Découpés en 15 blocs, les bassins sédimentaires avaient été redécoupés en 25 face à la demande, puis en 32. Les demandes se sont encore accrues. La taille des 32 blocs a été réduite pour en faire 43, dont plus d’une trentaine étaient occupés. Tous les occupants sont partis quand la rébellion a éclaté en 2012. Cheick M. TRAORÉ/Lessor.site

 

Zoom sur Hammadoun Dicko (1924-1964) : Le destin brisé d’un homme politique aux dents longues
Homme politique malien né en 1924 à Diona, Hammadoun Dicko sera lâchement assassiné à Kidal sous le régime de Modibo Keita. Fils d'un chef de village, il étudie à l'école de Douentza puis à Mopti et au lycée Terrassons de Fougères à Bamako, Hammadoun Dicko poursuit ensuite à l'Ecole normale William Ponty de Dakar. En 1947, Monsieur Dicko est nommé instituteur où il exerce d'abord à Bafoulabé (...)
 

Lutte contre le paludisme : Des stratégies adaptées au contexte du COVID-19
À cause de la propagation du coronavirus, le Programme national de lutte contre le paludisme réajuste ses méthodes dans la distribution de moustiquaires imprégnées et aussi dans la chimio prévention du paludisme saisonnier chez les enfants La communauté internationale célèbre chaque 25 avril, la Journée mondiale de lutte contre le paludisme pour mettre en lumière les progrès enregistrés dans (...)
 

© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés