Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
Éducation : L’Institut Zayed des sciences économiques et juridiques ouvre ses portes

La cérémonie d’ouverture solennelle de l’Institut Zayed des sciences économiques et juridiques de Bamako (IZSEJB) a eu lieu ce lundi 16 juillet 2018. C’étaient en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, des ambassadeurs du Royaume d’Arabie saoudite, du secrétaire général de l’Union nationale des medersas arabo-islamiques du Mali et de l’administrateur provisoire de l’Institut.

Placée sous la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Assétou Founè Samaké Migan, la grande cour de l’Institut a servi de cadre à la cérémonie d’ouverture.
L’IZSEJB est un établissement d’enseignement supérieur professionnel dédié aux diplômés du baccalauréat étatique des medersas (malien et sous-régional). C’est un établissement public à caractère scientifique, technologique ou culturel (EPSTC) qui interviendra dans les domaines suivants : les sciences économiques et de gestion, les sciences juridiques, politiques et de l’administration.
Selon l’administrateur provisoire, le ministère de l’Enseignement supérieur avait décidé de mettre en place le 15 février 2017 une administration provisoire pour préparer les textes de fonctionnement pour un démarrage de l’Institut (2017-2018). "Notre mission s’est focalisée sur l’élaboration des curricula de formation, les régimes d’études, les conditions d’accès ; identifier les ressources humaines, évaluer le potentiel du bâtiment et enfin proposer les réparations et équipement nécessaires", a déclaré Issa Nassoko.

Au nom de l’Union nationale des medersas arabo-islamiques du Mali (UNMAIM), Abdoul Aziz Yattabaré a remercié la Fondation Cheikh Zayed et le gouvernement du Mali pour avoir accepté la réalisation de cet institut. "Les medersas viennent en deuxième position dans le système éducatif au Mali, après l’enseignement classique. Ceci démontre qu’elles ont droit à beaucoup d’attention et de mérite, car l’histoire nous enseigne que l’arabe était la langue officielle, d’étude et de la recherche scientifique dans notre pays", a-t-il ajouté.

Pour Mme le ministre, la réception provisoire de cet Institut le 24 avril 2009 est le résultat de la bonne coopération entre le Mali et les Emirats arabes unis. C’est dans l’optique de refondation de l’école malienne que l’opérationnalisation de l’Institut s’imposait afin de donner plus de place aux bacheliers franco-arabes.
A l’en croire, la langue arabe est aussi une langue de sciences et de technologies comme toutes les autres langues. Elle a remercié non seulement le directeur provisoire pour son dévouement mais aussi l’ensemble des partenaires qui ont concouru afin que l’Institut ouvre ses portes.

Awa Sogodogo

Du 18 Juillet 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés