Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Comment rendre plus efficace la gestion des finances publiques : Les acteurs en conclave

La Direction Nationale du Contrôle Financier a tenu le jeudi 10 mai 2018, à l’hôtel Maeva Palace, sa 12ème session du conseil de direction du contrôle financier. La cérémonie d’ouverture de ces travaux était placée sous la présidence du ministre de l’économie et des finances, représenté par son secrétaire général, Mme Sidibé Djaminatou Cissé. En présence du Directeur national du contrôle financier, Sékou Diani.

Cette session du conseil de direction, un cadre de concertations et d’échanges entre les contrôleurs financiers et les acteurs impliqués dans la gestion des finances publiques. Au dire du Directeur National, Sekou Diani, elle a essentiellement pour objectif d’examiner l’ensemble des résultats enregistrés au cours de l’exercice coulé, de recenser les préoccupations, de vérifier la mise en œuvre des recommandations issues des sessions précédentes, de proposer des mesures d’amélioration de la qualité des prestations du service et d’harmoniser les méthodes de contrôle des contrôleurs financiers. Selon lui, cette session se tient à un moment très important de la réforme des finances publiques au Mali, notamment la première année d’exécution du budget en mode programme.

Pour le Secrétaire Général du ministère de l’économie et des finances, Mme Sidibé Djaminatou Cissé, ce cadre annuel offre l’opportunité d’engager de discussions sur la qualité et l’efficacité de la dépense publique. Il dira que le gouvernement du Mali à travers le ministère de l’économie et des finances est engagé dans un vaste processus d’amélioration de l’efficacité et de la transparence de système de gestion de finance publique. Plus loin, il dira que l’objectif visé est une gestion efficace de finances publiques à travers l’intégration des principes de bonnes gouvernances et des dispositions de directives du cadre harmonisé des finances publiques de l’UEMOA transposé dans la législation nationale.

Par ailleurs, il dira qu’à cet égard le ministère donne l’impulsion nécessaire pour la réussite de la gestion du budget en mode programme. Et qu’en effet, la nouvelle gouvernance publique appelle de nouvelles attitudes que sont entre autres la capacité à veiller à la pertinence de l’action publique, de mettre en œuvre les politiques publiques avec efficacité et efficiente. Par ailleurs, cette session a été l’occasion pour les participants de mener des débats sur deux thématiques, notamment l’innovation du budget sur le travail du contrôleur financier et les innovations sur le système intégré de gestion des dépenses.

Ousmane Baba Dramé

Du 18 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés