Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Situation du pays
Bougouni : Le collectif des régions non opérationnelles manifeste

A l’appel du Le Collectif des régions non opérationnelles (CRNOP), une grande marche a eu lieu hier mardi 15 mai 2018 à Bougouni.

« Les manifestants exigent l’opérationnalisation des 9 régions restantes sur les 11 non encore opérationnelles. Les représentants des autres localités étaient de la grande marche, qui a été sanctionnée par une déclaration adressée au préfet de Bougouni. Au moins 50 000 personnes ont marché dans le calme », rapporte Ousmane Diakité, journaliste et témoin de la manifestation. Selon les manifestants, il n’y aura pas d’élection à Bougouni tant qu’elle n’est pas érigée en région. Le Collectif des régions non opérationnelles (CRNOP) dénonce la lenteur des pouvoirs publics dans l’opérationnalisation des Régions de Nioro, Kita, Nara, Dioïla, Bougouni, Koutiala, San, Bandiagara et Douentza. La manifestation a pour but d’amener le gouvernement à appliquer intégralement de la loi 017-2012 du 31 janvier 2012 portant création de 11 Régions, une loi qui a été adoptée par l’Assemblée nationale le 31 janvier 2012 et promulguée par le président de la République le 2 mars 2012.


Sadiola : Colère et manifestation des femmes contre le manque d’eau

Les femmes de Sadiola, dans la région de Kayes, ont exprimé, hier mardi 15 mai 2018, leur mécontentement face au manque d’eau dans les robinets. Pour se faire entendre, elles sont descendues dans les rues perturbant un temps soit peu la circulation routière.

« L’eau ne doit pas manquer car sans elle il n’y a pas de vie. Ici on souffre le martyr pour avoir de l’eau. Trop c’est trop », indique une manifestante. Sorties en grand nombre, ces femmes soutiennent vivre le calvaire chaque jour pour s’occuper de leurs familles. C’est pourquoi, pour se faire entendre, elles ont manifesté afin d’être entendues. L’incompréhension des femmes est encore plus grande car plusieurs sites miniers sont implantés dans la zone. « Où va l’argent de l’or qu’on extrait ici ? », s’interroge une manifestante. Aujourd’hui, plusieurs localités du Mali sont confrontées à un manque d’eau, surtout en cette période de forte canicule.

Le Républicain du 16 Mai 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés