Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
2ème édition du festival M’Bolon de Kolondièba : Les exposants se prononcent !

Lors de la 2ème édition du festival international du M’Bolon qui s’est déroulé du 13 au 15 avril dernier à Kolondiéba, nous avons tendu notre micro à quelques exposants afin de recueillir leurs impressions.

Selon Gislaine, commerçante béninoise, ce festival est bien organisé mais le marché est un peu lent. « Les stands sont moins chers car les organisateurs nous les ont donné à 10.000 FCFA les trois jours. Pour un début, c’est vraiment bien organisé. Je demande aux organisateurs de tenir compte de l’électricité », a-t-elle ajouté.
Pour Abdoul Karim Sidibé, vendeur de robes, c’est sa première fois d’être à Kolondièba.

« Je suis impressionné par l’organisation car c’est vraiment bien organisé pour une 2ème édition. Le marché est un peu lent mais dans l’ensemble ça va. Les stands sont à bas prix. Le seul problème qu’on a rencontré, c’est l’électricité. Il est rare de voir les stands à 10.000 FCFA dans un festival. J’encourage les organisateurs de redoubler encore d’efforts ».

Tout comme lui, Ibrahim Cissé, artisan venu de Mopti dira que le festival est bien organisé et il y a eu du monde. Mais le seul problème qu’il a souligné, c’est que les populations de Kolondièba ne connaissent pas leurs articles. « Nos articles, il faut le dire, coûtent cher. Les stands sont bien faits. Dans d’autres festivals, on nous donne les stands à 25.000, 35.000 et 50.000 FCFA mais à Kolondièba, ils nous ont donné les stands à 10.000 durant les trois jours ».

Kamissa Coulibaly, vendeuse d’eau pour sa part a fait savoir que ce festival leur a vraiment plu. « On attendait cela depuis un moment à Kolondièba. Nous sommes vraiment heureux d’accueillir le festival chez nous ici. On a fait beaucoup de vente ». Même son de cloche pour Noumousso Coulibaly, une autre vendeuse. Selon elle, ce festival est une bonne initiative car il leur permet d’avoir des connaissances et de gagner un peu d’agent.

« Je veux que Sidiki N’fa Konaté redouble d’effort encore pour le développement de Kolondièba » a-t-elle conclu.

Aoua Traoré

Le Débat du 17 Avril 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés