Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Micro- trottoir sur les élections présidentielles de juillet 2018 : Les Bamakois entre doute et pessimisme

A quelques mois des élections présidentielles de juillet 2018, nombreux sont les maliens qui s’inquiètent du bon déroulement du scrutin vu le climat dans lequel végète le pays. C’est dans cet état d’esprit que nous avons réalisé un micro trottoir pour recueillir les impressions de certains Bamakois.

Fatoumata Koné, stagiaire à Nouvel Horizon
« J’espère que les élections se tiendront sur l’ensemble du territoire »

« J’attends qu’à l’approche des élections du 29 juillet l’état mette en place les moyens nécessaires pour une bonne tenue des élections. Les différents acteurs doivent travailler en symbiose pour résoudre les différents problèmes pour assurer une élection transparente et sans embuche. Et le plus important j’espère que les élections se tiendront sur l’ensemble du territoire malien y compris les régions du nord tout en évitant une crise postélectorale, je crois que le gouvernement fera le nécessaire pour évacuer les problèmes. Car enfin de compte que ça marche ou pas c’est le Mali tout entier qui payera les frais »
Adama Waigalo, auditeur au cabinet osmone audit et conseils
« Les autorités doivent faire preuve de professionnalisme… »

« En ce qui concerne la préparation et le déroulement des élections, les autorités maliennes doivent être attentives et rester à l’écoute de la population. Elles doivent également faire preuve de professionnalisme en ce qui concerne les moyens matériels et financiers. Enfin, elles doivent mettre en avant le Mali, les Maliens et les intérêts du Mali et non leurs propres intérêts. »
Fatoumata Sangaré, étudiante en journalisme et communication
« Nous exhortons les autorités maliennes à réunir toutes les conditions pour des bonnes élections »

« Nous attendons de nos autorités, une bonne préparation entre autre la délivrance des cartes d’électeurs à temps parce que sans carte d’électeur personne ne peut voter aussi l’affichage des listes d’électeurs que chacun sache son bureau avant le jour J afin que les gens puissent voter dans la paix et la quiétude. Nous exhortons les autorités maliennes à réunir toutes les conditions pour des bonnes élections. »
Moussa M Koné, assistant des ressources humaines auprès du HCR
« Il faut juste les mesures nécessaires et les stratégies permettant le déploiement d’un vote fiable et crédible dans la paix et la cohésion sociale »
Abdoulaye Bilo Bah, technicien de diffusion
« Il faut sécuriser l’élection et faciliter la réception des cartes Nina aux nouveaux majeurs et autres pour permettre le vote sur l’ensemble du territoire »
Aissatou Traoré, étudiante
« J’attends du gouvernement que cette élection se déroule sur l’ensemble du territoire malien sans exception… »
« J’attends du gouvernement que cette élection se déroule sur l’ensemble du territoire malien sans exception…que les élections se déroulent dans la paix, la quiétude et surtout dans la transparence et l’impartialité. Que toutes les dispositions soient prises pour éviter des affrontements et violences post électorales »

Asssitan Siga Fadiga, stagiaire

Du 17 Avril 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés