Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Présidentielle du 29 juillet 2018 : Plus de 500 membres du MPR adhèrent à l’URD

A trois mois des élections présidentielles du 29 juillet 2018, le Mouvement patriotique pour le renouveau (Mpr), le parti de Dr Choguel Kokala Maïga vient de subir un coup dur. Pour preuve, plus de 500 de ses membres avec à leur tête Moussa Togola dit Bamoussa ont claqué la porte et déposé leurs valises à l’URD de l’honorable Soumaïla Cissé. La cérémonie d’adhésion a eu le dimanche 15 avril 2018 au Centre Togola de Sabalibougou en présence des responsables de l’Urd dont la troisième vice-présidente du parti, Mme Coulibaly Kadiatou Samaké et d’autres personnalités.

« Je suis convaincu que cette journée restera gravée dans l’histoire politique de l’URD en commune V. Un 27 décembre 2008, mes collègues et moi avions demandé à l’URD de nous autoriser une aventure suite à un certains nombres de problèmes qui créaient notre incompatibilité avec certains membres pour qui notre présence semblait constituer une nuisance. Neuf années, nous nous sommes aventurés mais l’adage bambara ne dit-il pas que le séjour prolongé dans l’eau ne transforme pas les morceaux de bois en crocodiles. Ainsi, un 27 mars 2018, nous avons décidé de regagner la famille URD », c’est par ces mots que le porte parole des adhérents, le conseiller de district de Bamako, Moussa Togola dit Bamoussa, désormais ex président de la section 5 de Bamako du MPR. Avant d’ajouter que ce retour s’inscrit en droite ligne de la défense et de la sauvegarde de l’intérêt supérieur de la famille URD dont la réalisation permettra à chacun et à chacune de trouver son compte. « Nous ne ferons aucune convoitise de poste, mais nous ferons réaliser par notre engagement et le travail que nous abattrons nous vaudra le poste que cela confère. Nous ne serons plus sujets de dicta et à l’application des idées imposées par les autres. Nous souhaitons que nos pensées, nos idées et nos réflexions soient prises en compte tant qu’elles se feront dans le bon sens. Cela nous manquait dans les neuf ans malgré notre valeur intrinsèque connu de tous », a-t-il dit. A l’en croire, ils sont plus de 500 personnes à adhérer à l’URD. Enfin, il dira que 2018 est l’année de l’URD. La porte-parole des adhérentes, Mme Korotoumou Souaré aussi bien que le porte-parole des jeunes adhérents, Drissa Dembélé abondent tous dans le même sens tout en promettant d’œuvrer pour le rayonnement de l’URD. Prenant la parole, Soungalo Traoré, secrétaire général de la section URD de la commune V du district de Bamako s’est réjoui de cette adhésion. Dénonçant les tares du régime en place, il a fait savoir que les promesses tenues par le président Ibrahim Boubacar Keïta n’ont pas été réalisées dans le domaine de l’éducation, de la santé, de l’insécurité et d’infrastructure routière. « Cette adhésion nous rassure que nous allons gagner la bataille présidentielle. A l’Urd, il n’y a pas d’anciens ni de nouveaux militants », a-t-il conclu. La représentante du président de l’URD, l’honorable Soumaïla Cissé, Mme Coulibaly Kadiatou Samaké, 3ème vice-présidente de l’URD a invité tout le monde à voter tous Soumaïla Cissé qui, selon elle, peut sortir le Mali de l’abîme. Pour cela, elle a encouragé tout le monde de se munir de sa carte NINA. Pour elle, l’eau qui est source de vie n’est pas à la portée de tout le monde. « Sabalibougou souffre du manque d’eau potable », a-t-elle dit.

Aguibou Sogodogo

Du 17 Avril 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés