Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Le Républicain
Échéances électorales de 2018 : L’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE invite le gouvernement à tenir les élections aux dates prévues

Une mission d’information et d’étude de l’Assemblée parlementaire paritaire Afrique-Caraïbe-Pacifique et de l’Union Européenne a séjourné, du 7 au 9 Mars 2018, au Mali afin de recueillir des informations de première main permettant d’enrichir la réflexion de l’APP sur la situation sécuritaire et politique qui prévaut au Mali et l’apport qu’elle peut apporter au Mali en vue de l’organisation d’une élection crédible et transparente. Selon la délégation, la tenue des élections aux dates fixées est une exigence absolue pour l’avenir du Mali.

 Conduite par Cécile Kashetu Kyengue, vice-présidente de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures et membre du parlement européen, cette mission d’information et d’étude décidée par le bureau de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE avait pour objectif de recueillir des informations de première main permettant d’actualiser et d’enrichir la réflexion de l’Assemblée Parlementaire Paritaire (APP) d’une part sur la situation sécuritaire et politique du Mali et d’autre part sur la manière dont elle peut accompagner le processus politique en cours et la réussite tant en terme d’organisation que du déroulement des élections à venir. Lors d’un point de presse, le vendredi 9 mars 2018 à Bamako, Cécile Kashetu Kyengue a fait savoir que la mission a rencontré différentes autorités et partis prenantes comme le président de l’Assemblée nationale du Mali Issaka Sidibé, les députés du Nord du Mali, le ministre des maliens de l’extérieur et de l’intégration Africaine Dr Abdramane Sylla, le bureau de la CENI, des formations politiques de la majorité et de l’opposition, des leaders religieux, des organisations de la société civile etc. La vice-présidente de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures a signalé que la mission dont elle conduisait a, au cours des échanges, constaté la ferme conviction que la tenue des élections présidentielles et législatives aux échéances prévues était une aspiration unanime de tous ses interlocuteurs et une exigence absolue pour l’avenir du Mali. Cécile a affirmé que la mission est consciente des difficultés auxquelles le pays est confrontées et encourage les autorités à mobiliser toutes les capacités pour tenir les élections afin d’éviter une situation de vide constitutionnel. Elle a mentionné que la mission fera un compte rendu à l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE qui statuera sur les formes d’accompagnement envisageables pour appuyer le processus politique au Mali.

Moussa Samba Diallo

Du 13 Mars 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés