Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
Champ hippique : Vers un consensus pour l’installation des commerçants détaillants

En vue de décanter l’affaire de recasement des détaillants victimes de l’incendie du Marché rose et de déguerpissement au Champ hippique, Alhassane Ag Hamed Moussa, a rencontré en fin de semaine dernière tous les acteurs impliqués. A l’issue des débats, des points de convergence ont été dégagés.

Le torchon brûle entre la mairie du district de Bamako et les jeunes de la Commune II, les membres de la Fédération nationale des sports équestres et le Collectif de maraichers du champ hippique.

A l’origine de cette tension, le souhait exprimé par les plus hautes autorités, à travers la mairie du district, d’utiliser 4 hectares de la réserve du Champ hippique pour recaser provisoirement les commerçants détaillants victimes de l’incendie du marché Rose et de l’opération de déguerpissement du gouverneur de Bamako.
Les jeunes de la Commune II, les jardiniers, la direction des sports équestres et la Fédération de discipline éponyme disent niet à cette initiative. Ils soupçonnent le maire du district de vouloir profiter de cette situation pour les déposséder de leur espace vital.

Face à ce dialogue de sourds entre les acteurs du district, depuis plusieurs semaines, le ministre Alhassane Ag Hamed Moussa, s’est saisi du dossier en convoquant vendredi une réunion avec l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus.
A l’issue des débats, des points de consensus ont été trouvés. Ils sont relatifs, entre autres, à l’élargissement du comité de pilotage, l’indemnisation des maraichers après une évaluation faite par les services techniques en vue de leur déguerpissement, la création d’une commission sous la présidence du maire de la Commune II. Il a été également convenu de la délimitation des 28 hectares mis à disposition du Champ hippique sur les 35 hectares du titre foncier de l’Etat.

La supervision et la mise en œuvre de ces recommandations seront assurées par deux conseillers techniques des ministères des Sports et des Collectivités territoriales.

Le ministre des Collectivités territoriales a invité les acteurs impliqués dans le dossier à jouer pleinement leur part de responsabilité pour un dénouement rapide de la crise pour le grand bonheur de tous.

M. D.

Du 13 Février 2018

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés