Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
Chantiers de la decentralisation : Le MDFL rassure les PTF

Le ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité locale a rencontré ce jeudi au Centre de formation des collectivités territoriales ses partenaires techniques et financiers (PTF). Il s’agissait de passer en revue les principaux chantiers de la décentralisation afin de dégager une meilleure politique pour faciliter la mise en œuvre des engagements pris par le gouvernement du Mali dans le cadre de l’accord pour la paix.

La rencontre MDFL-PTF hier à Bamako a permis de faire un état des lieux des principaux chantiers de la décentralisation à travers principalement la relecture des textes de base de la décentralisation, le point de la mise en œuvre de la régionalisation et l’élaboration d’un document-cadre de politique nationale de la décentralisation. C’était aussi l’occasion d’approfondir la réflexion sur les moyens d’accroitre les capacités d’intervention des collectivités territoriales.

Face aux partenaires techniques et financiers du Mali, le ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité locale, Alassane Ag Hamed Moussa n’a pas manqué de réaffirmer la volonté du gouvernement d’honorer l’ensemble des engagements qu’il a souscrits dans le cadre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger.

"Cette volonté s’est affirmée avec l’adoption des textes de base de la décentralisation à l’unanimité des députés de l’Assemblée nationale, les 14 et 19 septembre 2017, et leur promulgation par le président de la République, le 2 octobre 2017. L’amorce du retour progressif de l’administration à Kidal en est également une traduction concrète", a-t-il souligné.

Il a ajouté que malgré quelques progrès réalisés avec l’accompagnement des PTF, des défis restent à relever dans le cadre de la promotion du développement régional et local. Au nombre de ces défis, il retiendra le financement soutenable de la décentralisation à partir des ressources internes, la stabilité, la sécurité et la paix sociale, la gouvernance inclusive du territoire et l’amélioration de l’offre de services de qualité aux populations.

Aussi le ministre a remercié au nom du gouvernement du Mali tous les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement constant au processus de la décentralisation et à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger.

Jean Meise, chef de file des partenaires techniques et financiers, a rassuré le ministre et ses collaborateurs de leur accompagnement constant.

Oumar B. Sidibé

Du 13 octobre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés