Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’ Indicateur du Renouveau
Conférence FIDIC-GAMA/BAMAKO 2018 : Les activités d’organisation lancées

En mai 2018, le Mali abritera la 25e édition de la conférence annuelle internationale de la Fédération internationale des ingénieurs-conseils et le Groupe des associations africaine membre (Fidic-Gama). A neuf mois de cette rencontre internationale, le ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Seynabou Diop, a officiellement lancé les préparatifs.

Le lundi dernier à l’hôtel de l’Amitié, le ministre de l’Equipement et du Désenclavement a lancé les activités d’organisation de la 25e édition de la Fidic-Gama/Bamako 2018 et dévoilé le logo conçu pour l’événement. C’était en présence de la présidente de l’Ordre des ingénieurs-conseils du Mali (OICM), Diallo Marie Traoré, du président du comité d’organisation, Lassina Diallo, et de plusieurs autres personnalités.
Pour cette 25e édition de la conférence annuelle du Fidic-Gama le thème choisi est "Aligner le rôle des ingénieurs-conseils à la vision du développement des infrastructures en Afrique". Il traitera l’impérieuse nécessité d’une combinaison accrue entre la vocation des ingénieurs-conseils et les préoccupations des populations africaines.
La conférence Fidic-Gama, où 400 participants d’Afrique et d’ailleurs sont attendus, sera le lieu de donner et de recevoir car, a précisé la présidente de l’OICM, elle rassemblera les experts confirmés du monde entier pour aborder la façon dont les ingénieurs-conseils peuvent mieux contribuer à asseoir la vision politique des infrastructures. Elle sera aussi un cadre d’échanges et de partage entre les gouvernements et les parties prenantes de l’industrie de l’ingénieur-conseil.
Le Fidic se veut l’autorité internationale reconnue sur les questions relatives aux meilleures pratiques en matière de génie-conseil. Il vise à promouvoir activement les normes élevées d’éthique et d’intégrité parmi toutes les parties prenantes impliquées dans le développement de l’infrastructure dans le monde, promouvoir et aider le développement d’industrie viable et génie-conseil, améliorer et développer les activités de formation et de publication de Fidic, améliorer l’image de génie-civil et promouvoir et encourager le développement de jeunes professionnels dans l’industrie du génie-conseil.

Pour le ministre de l’Équipement et du Désenclavement, Traoré Seynabou Diop, la décision de tenir cette conférence internationale de la Fidic-Gama 2018 au Mali est salutaire. Elle démontre à suffisance que le Mali est un pays fréquentable en dépit de la crise socio-économique et sécuritaire tendant à faire croire aux yeux du monde entier que le Mali est une destination risquée.

Pour la ministre Diop l’organisation de cette conférence au Mali viendra consolider l’ambition des autorités maliennes à faire du secteur de l’ingénierie l’un des moteurs de la mise en œuvre du processus de développement des infrastructures et de désenclavement intérieur et extérieur.

"Toutes les dispositions seront prises pour assurer la sécurité des participants à cette conférence annuelle des ingénieurs-conseils", a assuré le président du comité d’organisation.

Youssouf Coulibaly

Du 13 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés