Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Un peu d’histoire, d’art et de culture
BUMDA : Magic Black Men siège au conseil d’administration

De son vrai nom Attino Doumbia, Magic Black Men, le jeune rappeur très brillant et populaire des années 2000 est élu membre du conseil d’administration du Bureau malien du droit d’auteur (Bumda). Il se fixe comme priorité la sensibilisation des jeunes artistes à intégrer le Bumda.

Le Bureau malien du droit d’auteur s’est réuni le 29 août 2107 pour le relèvement de son conseil d’administration. Un vent de changement a soufflé à l’issue de la session avec surtout la confiance des aînés portée sur un jeune artiste à siéger à l’instance suprême du Bumda. Il s’agit de Attino Doumbia alias Magic Black Men. Il est le plus jeune des administrateurs et jamais un jeune de son âge n’avait siégé au conseil d’administration.

Auteur-compositeur et président du Programme culture environnement et développement (PCED), Attino, au tout début était chorégraphe entre 1993 et 1995. Après de longues recherches, il s’est retrouvé devant le micro pour le rap. Très touché par les problèmes de la société en général et ceux de la jeunesse en particulier, le jeune fondateur du groupe Magic Black Men, a orienté son rap dans la conscientisation des jeunes qui s’adonnaient à l’alcool et à la drogue.

Avec un rap adapté à nos instruments traditionnels, le duo Attino Doumbia et Hamidou Cissé dit Don Mize a vite dominé la scène du rap. Ainsi, leur premier album intitulé "Maliba" avec dix titres est sorti en 2001. Le deuxième, "Lumé" est sorti en 2002 avec quatre titre. Trois plus tard, en 2005, le duo est entré en studio pour leur dernier album : "Alla ka Massaya" avec huit titres. Le jeune artiste compte aussi des compilations au niveau national et international.

Conscient des bienfaits du Bureau malien du droit d’auteur aux artistes, Attino a adhéré à la structure défense des droits des artistes depuis plus de dix ans. Toutes ses œuvres sont sauvegardées et il bénéficie des avantages.

Élu membre du conseil d’administration du Bumda à 35 ans, le jeune artiste envisage de consacrer ses activités à la sensibilisation des jeunes artistes pour qu’ils puissent s’inscrire à la Bumda afin de profiter de leurs œuvres.

M. Diallo

L’Indicateur du Renouveau du 07 Septembre 2017

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés