Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Les Echos
NOTE ZERO : Au patron du Synacodem

En animant un point de presse de dénonciation de la mesure souveraine de moralisation de la délivrance du visa prise par le consulat de Chine à Bamako et surtout en demandant aux autorités maliennes de prendre des mesures de représailles contre des Chinois au Mali, le patron du Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (Synacodem) franchissait le Rubicon et laissait tomber son masque.

Sinon comment un syndicat de détaillants, dont les adhérents constituent les derniers intermédiaires avant le consommateur, peut se lever tout d’un coup pour réclamer des visas pour ses militants au même titre que les import-export, c’est-à-dire les vrais grossistes, qui vont négocier à l’étranger dans les règles de l’art et qui alimentent les activités des détaillants à partir de la capitale ? En un mot : le détaillant n’est pas l’importateur. Il y a bien anguille sous roche.

Apparemment, on est en présence d’un homme vorace, pour qui la fin justifie les moyens, qui a tenté de porter un coup de canif à une relation d’amitié, fructueuse pour deux sous. A vrai dire, « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

Et comme le dirait l’autre, « il est entré dans le champ d’autrui, s’est emparé de la hache d’autrui pour donner des coups gratuits à l’âne d’autrui ». Ce genre de combat d’arrière-garde contre l’hospitalité légendaire du peuple malien ne saurait en aucun cas prospérer.

C’est probablement l’ambiance générale de manque de civisme, de patriotisme et de respect du bien public dans ce pays qui explique ces genres de comportements enfantins et négatifs. Au demeurant, quand on se soumet volontairement aux lois de son pays, on est enclin à respecter celles des autres.

Dans le laisser-aller qui est devenu notre quotidien, il va sans dire que beaucoup de Maliens vont tenter de nous mystifier pour tirer les marrons du feu. Par ces motifs, le président du Synacodem mérite le premier zéro pointé de l’année 2016.

Bayer
mardi 22 mars 2016

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2017 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés