Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Les Echos
ASSASSINES PAR LE MNLA : Les 6 administrateurs civils tués à Kidal, inhumés

Les administrateurs civils assassinés le samedi 17 mai 2014 à Kidal par le « MNLA« , ont été inhumés le même jour à 22 h dans la région de Kidal en présence du gouverneur de la région, le colonel d’aviation Adama Kamissoko.

La visite du Premier ministre Moussa Mara dans les régions du Nord s’est clôturée samedi sur des échanges de tirs entre les combattants du « Mouvement national de libération de l’Azawad » (« MNLA »), associés à des terroristes, et les militaires maliens. Le bilan en perte en vies humaines est lourd : 36 morts. On dénombre aussi 97 blessés.

Du côté malien, la plupart des morts sont des administrateurs qui ont été sauvagement assassinés par les terroristes et les combattants du MNLA.

Deux civils, dont un informaticien, ont été également assassinés. Leur identification n’est pas totalement terminée. Les administrateurs tués par le « MNLA » ont été portés en terre le même jour aux environs de 22 h en présence du gouverneur de la région de Kidal, le colonel d’aviation, Adama Kamissoko.

« Ils ont été tués par balle et leurs corps ont été inhumés tard dans la nuit aux environs de 22 h en présence du gouverneur et cela malgré l’insécurité et les tirs dans la ville« , nous a confié un chargé de mission du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité.

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le général de division Sada Samaké, a réuni hier son cabinet pour débattre de la situation et proposer des solutions au gouvernement pour le bon fonctionnement de l’administration sur toute l’étendue du territoire. A l’issue de cette réunion, une délégation de 12 personnes, conduite par le secrétaire général du département, Ibrahima Hamma, a été constituée pour informer les familles des victimes mais aussi leur apporter le soutien du gouvernement.

« La délégation donnera une enveloppe d’un millions de F CFA aux familles des victimes pour le deuil. Cela est un premier geste du département qui ne ménagera aucun effort pour mieux accompagner les familles des défunts« , précisera notre source.

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a condamné l’acte et rappelé que ces assassinats n’empêcheront pas l’administration malienne de servir les Maliens sur toute l’étendue du territoire national y compris Kidal et ses cercles.

Noms des administrateurs assassinés

1. Mory Diarra (préfet de Tin-Essako),

2. Aghaly Ag Inamoud Yattara (préfet adjoint de Kidal),

3. Amadou Belco Bah (préfet de Kidal),

4. Sékou Sissouma, (préfet adjoint de Tessalit),

5. Paul-Marie Sidibé (préfet de Tinzawaten) et

6. Mahamane B. Touré (sous-préfet de Boureissa).

— -

Sory I. Konaté

Rebecca Dembélé

(stagiaires)

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés