Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Dossier
Afrique subsaharienne : le FMI prévoit une croissance de 5,5% en 2013 et 5,7% en 2014

Selon le Fonds monétaire international (FMI), les pays de l’Afrique subsaharienne vont maintenir leur croissance estimé à 5, 5% jusqu’à la fin de l’année 2013. En 2014, elle devrait être en légère progression dans la région pour atteindre 5, 7%.

L’économie des pays de l’Afrique subsaharienne sont en bonne santé. Selon un rapport du Fonds monétaire international (FMI) présenté samedi à Yaoundé, ils vont maintenir un taux de croissance de 5,5% jusqu’à la fin 2013. Les perspectives économiques de la région sont aussi bonnes en 2014, puisque la croissance connaîtra une nette progression, estimée à 5,7%.

Selon le FMI, l’Afrique subsaharienne reste donc l’une des régions les plus dynamique en matière de progression de la croissance. Les raisons de cette évolution positive : les investissements dans les secteurs pétroliers des pays comme l’Angola, le Tchad et le Niger et le début de la mise en place d’une politique de stabilisation en Côte d’Ivoire, premier pays producteur de Cacao dans le monde.

« La Chine a contribué au dynamisme des économies africaines »

Dans une interview accordé à Afrik.com le 4 avril, l’économiste sénégalais Sanou Mbaye explique les raisons du dynamisme des économies africaines ces dernières années : « Depuis les années 70, l’Afrique a mis en œuvre des politiques d’ajustements structurels. Cela fait donc trente ans qu’on contrôle les déficits, qu’on tente d’assainir les comptes publics, assure l’économiste.

Cette politique d’assainissement a redonné un nouveau souffle aux économies africaines. Ce que les Grecs vivent actuellement, l’Afrique l’a vécu il y a trente ans ! Deuxièmement, l’autre facteur de croissance dans le continent est dû au fait que l’Afrique a également bénéficié des investissements directs à l’étranger, ce qui a entraîné un environnement économique beaucoup plus rentable, augmentant le taux de profit et la compétitivité. »

L’économiste souligne aussi que les investissements des pays émergents tels que la Chine ont contribué au dynamisme de la croissance des pays du continent ces dernières années. « L’entrée des pays émergents dans le continent a changé la donne. La chine a fait la différence en Afrique. Elle a construit des infrastructures, des routes, des chemins de fer. D’ailleurs, elle est en train de construire un chemin de fer qui partira de l’ Éthiopie jusqu’à Djibouti !

Actuellement, il faut savoir que parmi les 19 pays qui ont les économies les plus performantes dans le monde, 10 sont africains ! Je parle particulièrement des pays de l’Afrique de l’Est et Australe, tels que : la Tanzanie, l’Éthiopie, le Kenya, le Rwanda, le Burundi, le Ghana, le Nigeria, l’Angola, l’Afrique du Sud et Djibouti. La Chine en particulier mais aussi les autres pays émergents ont beaucoup investi dans ces pays. Les Chinois ont opté pour une stratégie à long terme dans le continent. Ils préfèrent avoir un marché unifié en Afrique. »

Lundi 13 mai 2013 / par Assanatou Baldé

Source : Afrik.com

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2013 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés