Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sur le fil de l’actu...
La citoyenneté des jeunes maliens : Les SOFAS de la République enclenchent la bataille

Tout en plaçant les actions pour la libération des régions au nord du Mali au cœur de leur programme, les Sofas de la République, au cours d’une conférence de presse animée, le 13 septembre 2012, viennent d’ajouter une nouvelle corde à leur arc. Ils viennent de décider de passer à la formation des jeunes maliens à la citoyenneté en vue des prochaines élections.

« Tout en œuvrant pour le retour définitif de la paix au nord du Mali, les SOFAS de la république estiment que l’un des piliers de la paix et de la démocratie est la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles ». Cette déclaration a été faite, le 13 septembre 2012, par Mohamed Bathily, porte parole des SOFAS de la république, lors d’une conférence de presse animée au Carrefour des jeunes de Bamako.

Selon lui, « les SOFAS estiment que les crises que subit le pays sont les conséquences des dernières élections législatives et présidentielles émaillées par des fraudes, des bourrages d’urnes, d’achat de conscience et surtout par une abstention massive des populations et particulièrement des jeunes ».

Il a indiqué que « Les SOFAS entendent profiter du coup d’Etat du 22 mars contre la République et la démocratie pour précipiter la mort de la jeunesse malienne inconsciente, insouciante, incivique, perverse et pervertie ». Pour cela, il dira que depuis le lundi 10 septembre 2012, à travers son initiative « Ma carte d’électeur, mon arme civique », les SOFAS sont allés à Lafiabougou, à la rencontre d’un grin de jeunes hétéroclites, pour discuter, échanger et sensibiliser les jeunes.

Ils ont incité leurs camarades à aller se faire inscrire pour ceux qui ne le sont pas, à retirer les cartes d’électeurs pour ceux-là qui ne l’ont pas encore fait, à bien conserver les cartes d’électeurs pour ceux-là qui en ont pour le jour des élections.

« La crédibilité des élections dépend de la préparation d’un fichier biométrique, de la confection de bulletins fiables, de la sensibilisation pour une participation massive, consciente et républicaine des populations en général et de la jeunesse en particulier », a-t-il révélé.

A son avis, cette campagne civique qui va conduire les SOFAS dans tous les quartiers du District de Bamako, des cercles et capitales régionales du Mali libre, et plus tard sur toute l’étendue du territoire national, vise à faire prendre conscience aux jeunes de leurs devoirs et droits dans une république, de connaitre les institutions, leurs domaines, leur fonctionnement et prérogatives.

« La campagne Ma carte d’électeur, mon arme civique, vise à doter les jeunes de connaissances et de valeurs leur permettant de mesurer la valeur du bulletin de vote et de sa portée sur le devenir du citoyen et sur celui du pays », a-t-il noté. Il s’agira de mettre dans la balance le thé, le t-shirt et le mandat du Président ou du députe que le jeune va choisir à travers son vote. « Le jeune saura, à la fin de la campagne, que la seule et puissante arme dont dispose un citoyen dans une démocratie est la carte d’électeur ; qu’avec elle on peut imposer sa vision de développement économique, social, culturel aux différents candidats », a-t-il conclu.

Assane Koné

Le Républicain du 14 Septembre 2012

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2014 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés