Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’Indépendant
Yaba national, porté en terre hier

Obsèques grandioses sans le Président ATT

Le monde sportif au grand complet était rassemblé hier, à Sébénincoro, pour rendre un ultime hommage à Kalilou Cissé dit « Yaba national », décédé mardi 28 février, dans l’après-midi, des suites d’une longue maladie. Dirigeants, supporters, arbitres, anciens et actuels footballeurs, tous s’étaient mobilisés pour la cause. Les responsables du Stade Malien de Bamako, club par lequel Yaba a commencé son action de supporter (ce surnom vient précisément de celui de Yacouba Traoré qui a fait les beaux de l’équipe coqueluche de la capitale dans les années 80) ont tenu à être présents, notamment l’ancien président Mamadou Samabaly et l’actuel président Mamadou Samaké dit "Sam". Le bureau de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) conduit par son président Salif Kéïta, était également au rendez-vous. Sans compter la grande foule anonyme des parents, des amis, des sympathisants et simples admirateurs du défunt.

C’est au cimetière de Sébénincoro que « Yaba national » repose désormais. Après l’enterrement, plusieurs personnes sont intervenues pour saluer l’engagement sans relâche de Yaba en faveur du football malien.

C’est le cas du représentant du quartier de Ouolofobougou Bolibana - où il passa son enfance . C’est le cas également du représentant du Comité central des supporters des Aigles.

C’est le cas enfin de Lafia Kouyaté, le griot attitré du président de la République, Amadou Toumani Touré. Celui-ci a tenu à faire savoir tout le bien que ATT pensait du défunt et toute la douleur qu’il ressent de cette perte cruelle qui frappe le monde sportif malien en général, les amateurs du ballon rond en particulier.

Par sa présence aux obsèques, ainsi que celle du Chef de cabinet du président de la République, Daouda Tangara et du ministre de la Jeunesse et des Sports, Natié Pléah, le président Amadou Toumani Touré, qui n’était pas rentré de Paris où il participait à la Conférence sur les financements innovants, a voulu témoigner toute sa sympathie à la famille du défunt ainsi qu’au public sportif dans son ensemble.

Des confidences recueillies dans l’entourage présidentiel indiquent que dès son retour (il était attendu à l’aéroport de Bamako Sénou aux environs de 21 heures hier soir) le président ATT se promet de rendre visite à la famille du disparu pour lui présenter personnellement ses condoléances. Soulignons que l’appui que ATT a apporté à « Yaba national », en l’envoyant se faire soigner au Maroc, a été vivement salué.

Décédé à l’âge de 57 ans et père de six enfants (quatre garçons et deux filles), Kalilou Cissé dit « Yaba national » était natif de Kolokani, localité située à 160 km au Nord de Bamako.

Il était venu s’installer dans la capitale pour pratiquer le petit commerce. Et le destin a voulu qu’il devienne l’irréductible supporter du Stade Malien de Bamako et des équipes nationales.

C’est lui qui, par son enthousiasme communicatif, ses harangues et ses exhibitions, poussait les joueurs du Stade ou des équipes nationales à la victoire et aussi, quand il n’était pas motivé, à la défaite.

Animateur infatigable, ce passionné de ballon rond créait, à lui tout seul, une ambiance extraordinaire sur les stades.

Rappelons que « Yaba national » était médaillé « du Mérite national au rang du Lion débout ». Une récompense obtenue après sa participation à la Coupe d’Afrique des Nations de 1994 où le Mali s’est classé 4ème.

Ce qui expliquait la présence aux obsèques du grand chancelier des Ordres nationaux, le Colonel Kokè Dembélé.

Alou B. HAIDARA

03 mars 2006.

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2014 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés