A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Télécommunications : un nouveau directeur général à la tête d’Orange-Mali
Fémafoot : la crise prend des proportions dramatiques
Embuscade contre les FAMa près de Diafarabé
Sept jihadistes présumés extradés de la Côte d’Ivoire vers le Mali
Terrorisme : des auteurs des attaques de Misseni et de Fakola aux arrêts
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Groupes terroristes reconstitués dans des zones d’orpaillage

Ces terroristes étaient activement recherchés par la SE du Mali depuis leurs forfaits dans les deux villages des Cercles de Kadiolo et de Kolondièba, en région de Sikasso...

Lire

04-09-2015

Terrorisme : des auteurs des attaques de Misseni et de Fakola aux arrêts

 

Sept jihadistes présumés extradés de la Côte d’Ivoire vers le Mali

 
Les Echos | L'Indépendant | Le Républicain | Inter Bamako | Tjikan | Le Pretoire | Sport | 22 Septembre | Le Flambeau |
 
Sur le fil de l'actualité...
Electricité dans l’air à la Section RPM de la Commune IV : le ministre Abdrahmane SYLLA sur la sellette
Mali : près de 20 morts dans le naufrage d’une pirogue sur le Niger
Télécommunications : un nouveau directeur général à la tête d’Orange-Mali
Situation du pays
Le RPM à propos des deux ans d’IBK au pouvoir : le cap fixé est bon, l’accord de paix signé n’est pas la panacée…
Embuscade contre les FAMa près de Diafarabé
Dégradation de la situation sécuritaire au nord : l’accord de paix foulé aux pieds !
Centrafrique
Abus sexuels : l’armée française à nouveau montrée du doigt

L’armée française est une nouvelle fois impliquée dans une affaire d’abus sexuels en Centrafrique, après un premier scandale en avril dans ce pays et un autre en juillet au Burkina Faso. L’affaire, révélée jeudi par le Haut Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, porte sur "des allégations d’abus sexuel d’une jeune fille" par un soldat de la force Sangaris. "La jeune fille, probablement en fin d’adolescence au moment des faits allégués, a donné naissance à un enfant en avril", précisent les services du Haut commissaire dans un communiqué diffusé à Genève. Les faits se seraient produits il y a environ un an et le personnel des Nations Unies en République centrafricaine en a été informé le 30 août. Zeid Ra’ad Al Hussein, en visite à Bangui, a ajouté que les autorités françaises avaient été informées de ces dernières accusations et que l’ONU se tenait disponible pour les aider dans leurs enquêtes. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a "immédiatement ordonné une enquête de commandement et saisira le parquet de Paris dès que des éléments lui seront transmis", a-t-on annoncé dans son entourage, en notant n’avoir pour l’heure connaissance que du communiqué.AFP

Cameroun
20 à 40 tués dans le double attentat-suicide

Le double attentat-suicide de jeudi à Kerawa, ville frontalière avec le Nigeria située dans l’Extrême-Nord du Cameroun en proie aux attaques des islamistes nigérians de Boko Haram, a provoqué la mort de 20 à 40 personnes, selon les sources. Pour le gouvernement, qui a toujours tendance à minimiser l’impact des actions de Boko Haram en territoire camerounais, seule une vingtaine de personnes ont été tuées tandis que les sources sécuritaires contactées sur place par l’AFP évoquent vendredi matin au moins 40 morts. "La première attaque a eu lieu aux environs de 11H30 locales (10H30 GMT). Une jeune dame qui portait la bombe l’a détonné au marché de mil et d’arachides" de Kerawa,a expliqué le porte -parole du gouvernement camerounais, Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication dans une déclaration diffusée vendredi matin sur les antennes de la radio d’Etat. Selon M. Tchiroma, au moment où les autres personnes fuyaient les lieux "un autre kamikaze" a fait exploser la bombe qu’il portait. "C’est une catastrophe. Les gens sont sous le choc", réagissait vendredi un habitant de Kolofata, ville voisine de Kerawa. "Les gens ont peur, mais il faut rester courageux", a-t-il ajouté. AFP

Afrique du Sud
Les fermiers noirs veulent bousculer les préjugés raciaux

En Afrique du Sud, l’élevage de gibier sauvage est encore largement l’affaire des Afrikaners blancs. Jusqu’au début des années 90, ces Blancs ont prospéré grâce aux lois du régime raciste de l’apartheid. Aujourd’hui, de nouveaux entrepreneurs noirs comme Mike Gcabo entrent dans le jeu. "Plusieurs investisseurs noirs m’ont rejoint et j’ai tout fait pour les intégrer", explique l’éleveur de 48 ans. Chasse, parcs privés et investisseurs sont de gros consommateurs d’animaux "sauvages" de qualité génétique supérieure, et chaque année de riches fermiers dépensent des dizaines de millions de dollars dans des enchères à travers le pays, où les éleveurs vendent leurs animaux de premier choix. Certains de ces animaux iront directement enrichir l’armoire à trophées de chasseurs prêts à payer des fortunes pour abattre un impala noir, un gnou doré ou un buffle avec d’énormes cornes. Mais les plus beaux animaux sont conservés pour l’élevage, un investissement encore plus rentable que l’immobilier ou la finance. L’approche collaborative de Mike Gcabo, un ancien consultant minier, est rare en Afrique du Sud, où la question de la propriété des terres demeure un sujet de tensions.AFP

Afrique du Sud
Durban, 1ère ville d’Afrique à organiser les Jeux du Commonwealth

La ville sud-africaine de Durban, désignée officiel- lement mercredi à Auckland par la Fédération des Jeux du Common- wealth (CGF), sera la 1ère ville d’Afrique à accueillir les Jeux du Common- wealth, en 2022.Malgré l’absence de suspense, Durban étant la seule candidate à l’organisation de cette édition des Jeux après le retrait d’Edmonton (Canada) en février pour raisons financières, l’annonce du choix de la troisième ville d’Afrique du Sud a provoqué des réactions de joie chez ses habitants. Les organisa- teurs, qui ont fait campagne derrière le slogan "Prêt à faire rêver", ont récemment affirmé que 90% des infrastructures étaient déjà prêtes, la plupart situées dans un rayon de 2 kilomètres au coeur de la ville. Le gouvernement sud-africain avait déclaré la semaine dernière que Durban allait utiliser certaines infrastructures ayant servi au Mondial-2010, dont le stade Moses Mabhida Stadium, d’une capacité de 85.000 places assises, afin de réduire les coûts de ces Jeux. Les Jeux du Commonwealth 2022 débuteront le 18 juillet, jour de la date de naissance de Nelson Mandela et férié en Afrique du Sud. AFP

 

Lieux de distraction à Bamako : les salles de cinéma en voie de disparition
Aujourd'hui, avec le développement technologique, à Bamako, presque toutes les salles de cinéma ont fermé boutique. A part la salle « Babemba », tous les autres ont fermé. Et l'engouement des populations pour ces lieux s'est amenuisé de jour en jour. Les nouvelles technologies ont bousculé les habitudes de consommation du cinéma au Mali. De nos jours, avec l'avènement des nouvelles (...)
 

Sikasso : IBK pose la 1ère pierre des Centres d’hémodialyse et de formation professionnelle
La réalisation de ces infrastructures permettra de booster le rayonnement économique et social de la région en abrégeant la souffrance des patients atteints d'insuffisance rénale chronique par le renforcement du plateau technique sanitaire et l'amélioration de l'offre de formation scolaire. Après avoir procédé à l'inauguration de la centrale thermique de Bougouni et de l'aire de repos pour (...)
 

© 1999-2014 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés