A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Gestion du pouvoir : IBK s’offre le luxe, le Mali s’appauvrit !
Affaire des 21 bérets rouges disparus : L’ex-chef de la junte putschiste encourt désormais la peine de mort
Clash au Haut Conseil Islamique : Mahmoud Dicko rempile, Hady Thiam claque la porte
Notre ami Tomi à Bamako ?
Adama Diakité, 4eme vice-président de Yelema : « IBK-Moussa Mara, c’est de la cohabitation »
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 

 

 
 

La composition de la commission en cause

Les autorités affirment qu’il ne s’agit pas pour la Commission de réveiller les vieilles rancœurs mais plutôt d’examiner les causes profondes des différents conflits armés... Lire

24-04-2014

Mission de la CVJR de 1960 à 2013 : La tentation du diable

 

Gestion du pouvoir : IBK s’offre le luxe, le Mali s’appauvrit !

 
Les Echos | L'Indépendant | Le Républicain | Nouvel Horizon | Soir de Bamako | Inter Bamako | Tjikan | Le Pretoire | Sport | 22 Septembre | Le Flambeau |
 
Sur le fil de l'actualité...
Mort de l’otage Gilberto Rodrigues Leal : Le concert des condamnations
Tentative de dénigrement de Soumaila Cissé : Après le désaveu, le Ministre Bathily se rétracte
Côte d’Ivoire : l’ex-comzone “Wattao” dans le viseur de l’ONU
Situation du pays
Création d’emplois au Mali : 6 650 créés durant le 1er trimestre 2014
Gestion du pouvoir au Mali : IBK, une éternelle victime ?
Dialogue inclusif inter-malien : Modibo Keita aux commandes
Soudans
Violences au Soudan du Sud : le Soudan demande une enquête
Le Soudan a demandé jeudi qu’une enquête soit menée sur l’"assassinat" de ses ressortissants à Bentiu, une cité pétrolière du nord du Soudan du Sud, où l’ONU a accusé les rebelles d’avoir tué des centaines de civils. La Mission de l’ONU au Soudan du Sud (Minuss) a affirmé lundi qu’aussi bien des Soudanais -certains de la région du Darfour- que des Sud-Soudanais ont été tués "dans des assassinats ciblés" après la prise de Bentiu, la capitale de l’État de l’Unité riche en pétrole, par des rebelles. A Khartoum, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Aboubakr al-Siddiq nous a indiqué que le nombre de victimes soudanaises n’avait pas été établi avec précision. Gouvernement et rebelles doivent reprendre d’ici fin avril à Addis Abeba des négociations destinées à trouver une solution politique durable au conflit, qui n’ont connu jusqu’ici aucune avancée. Un cessez-le-feu signé le 23 janvier dans la capitale éthiopienne n’a jamais été appliqué et l’armée sud-soudanaise a affirmé mardi que d’intenses combats se poursuivaient dans les États pétroliers d’Unité et du Haut-Nil , ainsi que dans le vaste État du Jonglei. AFP.
Centrafrique
L’Etat fait son retour à Bria, la capitale du diamant
Ils ne sont que 18 mais incarnent un symbole fort : les gendarmes en uniforme bleu, qui patrouillent désormais quotidiennement à Bria, ville diamantifère du centre de la Centrafrique, montrent que l’Etat tente de reprendre peu à peu le contrôle de ce fief de l’ex-rébellion Séléka. L’électricité n’est plus aujourd’hui qu’un lointain souvenir dans la cité, majoritairement musulmane, et où des milliers de déplacés sont arrivés ces derniers mois, fuyant les violences à Bangui et dans le sud du pays. Seules les dizaines d’échoppes de diamantaires rappellent l’immense potentiel du sous-sol et les nombreux gisements dans les brousses environnantes. Les anti-balaka (milices à majorité chrétienne constituées en réaction aux exactions de la Séléka) sont pour l’instant coincés à Grimari, à 300 km à l’ouest de Bria. Ici, on ne s’aventure à parler politique qu’à voix basse. Les habitants qui acceptent de témoigner requièrent l’anonymat. Les regards sont souvent hostiles aux rares Occidentaux présents. Plusieurs hommes, en civil mais très bien renseignés, menacent l’équipe : "On ne veut pas de journalistes ici", lance un homme à moto et vêtu d’une djellaba. AFP.
Sénégal
Le retour mouvementé d’Abdoulaye Wade au Sénégal reporté de 48h
L’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade doit rentrer vendredi à Dakar après deux ans d’absence pour y soutenir son fils incarcéré, mais avec un retard de 48 heures dont ses partisans et le gouvernement se rejettent la responsabilité. Les premiers affirment que le régime a peur du retour de l’ex-président et a volontairement empêché son avion d’atterrir, les seconds dénoncent "un coup politique", la liste des passagers de l’avion ayant été volontairement modifiée à la dernière minute, ce qui nécessitait une nouvelle autorisation d’atterrissage. Abdou Latif Coulibaly, porte-parole du gouvernement, a de son côté dénoncé "un jeu médiatico-politicien" organisé par Abdoulaye Wade pour "discréditer le gouvernement". Jeudi, les quotidien privés sénégalais commentaient abondamment ces péripéties autour du retour d’Abdoulaye Wade après deux ans d’absence, "Wade ruse, mobilise et électrise Dakar", titre ainsi Le Pop, Walfadjiri parlant "du coup de Maître" de l’ex-président, avocat de formation. Dans un entretien au quotidien français Le Monde lundi, Abdoulaye Wade a accusé Macky Sall d’avoir "utilisé l’idée de la traque des biens mal acquis pour combattre Karim, le faire condamner, le priver de ses droits civiques pour qu’il ne se présente pas" à la présidentielle de 2017. AFP.
Egytpte
Washington reprend partiellement son aide, va livrer 10 hélicoptères
Les Etats-Unis vont livrer dix hélicoptères d’attaque à l’Égypte, levant partiellement la suspension de leur aide militaire au Caire décidée à la suite de la sanglante répression contre les partisans du président déchu Mohamed Morsi, a indiqué le Pentagone. Les fonds dégelés seront essentiellement utilisés pour des programmes de lutte contre le terrorisme, de sécurité des frontières et de non-prolifération. Ces décisions interviennent après que Washington a conclu que Le Caire maintenait "sa relation stratégique avec les Etats-Unis" et respectait ses obligations vis-à-vis du traité de paix avec Israël, précise l’amiral Kirby. Lors de son entretien téléphonique, Chuck Hagel a informé son homologue que Washington n’était "pas encore en mesure de certifier que l’Egypte prenait des mesures de soutien à une transition démocratique", selon le communiqué du Pentagone. Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil Fahmy, était de son côté mercredi en route vers Washington pour rencontrer les responsables américains, a fait savoir le ministère. Au cours de son séjour, il doit aussi rencontrer le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. AFP.
 

Paix et réconciliation nationale : Dabara et ses amis lient l’utile à l’agréable
Pour jouer leur partition dans le processus de paix et de réconciliation nationale, l'Association des balafonnistes du Mali (AB-Mali), en collaboration avec l'Alliance pour la paix et la solidarité (APS), a organisé une « nuit du balafon » le samedi 19 avril 2014. La cérémonie s'est déroulée sur les berges du fleuve Djoliba en face du Palais de la culture. La « Nuit du balafon », le 19 avril (...)
 

Hôpital Sominé Dolo de Mopti : un hôpital moderne de plus de 6 milliards offert à la population
Le président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta a inauguré le mardi 18 mars 2014 à Mopti (Sévaré en 5ème région), devant des représentants des pays partenaires, un important hôpital moderne. L'infrastructure évaluée à 6 milliards 268 millions a été réalisée grâce à une coopération fructueuse de la République française à travers l'Agence Française de (...)
 

© 1999-2013 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés