A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Perspective au Mali : « Le problème du Mali réside dans ses cadres au sein de l’administration »
Remaniement : Pourquoi le ministre Cheick Oumar Diarrah a été débarqué
Kidal : Mort de l’inspecteur de police : Le syndicat accuse le directeur Général de la police
Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l’armée française
Gouvernement : Les nouveaux membres
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 

 

 
 

Les présidents français et maliens “expriment” leur soulagement

Les cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-Rouge au Mali, capturés le 8 février ont été libérés jeudi par l’armée française... Lire

19-04-2014

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l’armée française

 

Adresse du président de la République à l’occasion du premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement

 
Les Echos | L'Indépendant | Le Républicain | Nouvel Horizon | Soir de Bamako | Inter Bamako | Tjikan | Le Pretoire | Sport | 22 Septembre | Le Flambeau |
 
Sur le fil de l'actualité...
Disparition de Mariam Travélé : Le dernier hommage de la nation
Renvoi de l’interrogatoire sur le fond de Sanogo : Le juge l’a décidé pour respecter les droits de la défense
Kidal : Mort de l’inspecteur de police : Le syndicat accuse le directeur Général de la police
Situation du pays
Nouveau gouvernement : Les consignes du chef de l’Etat
Dialogue intermalien : Bamako veut reprendre les choses en main
Koulouba : Le soutien de la communauté internationale aux efforts de paix de notre pays
Soudan du Sud
58 morts et 100 blessés dans l’attaque d’une base de l’ONU jeudi
Au moins 58 personnes ont été tuées et plus d’une centaine blessées jeudi lors de l’attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud, où des milliers de civils ont trouvé refuge, a annoncé vendredi l’ONU dans un nouveau bilan. Selon M. Lanzer, le chef des opérations humanitaires de l’ONU, un groupe de quelque 350 jeunes hommes armés en civil "ont recouru à une extrême violence pour ouvrir une brêche" dans l’enceinte de la base des Nations unies, qui abrite 5.000 civils environ, avant d’ouvrir le feu. Les civils s’étaient réfugiés là pour fuir les violences ethniques caractérisant le conflit qui dure depuis maintenant quatre mois. Le but des assaillants était apparemment de tuer le plus de monde possible, selon M. Lanzer. L’ONU a pris des mesures pour améliorer la sécurité de ses autres bases à travers le pays, qui abritent au total quelque 60.000 personnes de diverses ethnies. "La semaine écoulée a été la plus sombre de l’histoire du Soudan du Sud", a lâché M. Lanzer, évoquant l’attaque de la base, mais aussi de nouvelles atrocités dans le Nord, dans la ville pétrolifère de Bentiu, repassée sous le contrôle des rebelles... AFP.
Nigeria
Des parents à la recherche des lycéennes enlevées
Des familles de la centaine de lycéennes toujours détenues par Boko Haram ont entrepris d’organiser elles-mêmes des recherches devant l’impuissance des autorités à retrouver leurs enfants enlevés par le groupe islamiste dans le nord-est du Nigeria. L’armée avait prétendu mercredi que seules huit des lycéennes kidnappées étaient encore retenues et que les 121 autres avaient pu s’échapper. Mais cette affirmation avait été contredite jeudi par la directrice du lycée et des autorités régionales. Le même jour que le rapt massif, un attentat attribué également au groupe avait fait 75 morts et 141 blessés à Abuja, l’attaque la plus meurtrière jamais lancée dans la capitale fédérale nigériane par le groupe islamiste. Le général Olukolade a indiqué vendredi que les recherches se poursuivaient avec l’aide de milices pro-gouvernementales et de chasseurs traditionnels. Le gouverneur de l’Etat de Borno a offert 50 millions de nairas (215.000 euros) à quiconque donnerait des informations permettant la libération des prisonnières... AFP.
Sénégal
Karim Wade bientôt jugé pour "enrichissement illicite"
Karim Wade, le fils de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade dont il fut conseiller et ministre, restera en prison où il croupit depuis un an en attendant son procès, prévu en juin, pour "enrichissement illicite". D’autres prévenus, dont le nombre n’a pas été précisé, ont été renvoyés devant la CREI, une juridiction spéciale réactivée par le nouveau président Macky Sall après son élection en mars 2012 face à Abdoulaye Wade, selon la même source. Ils sont poursuivis pour "complicité d’enrichissement illicite, assistance et aide". Au moins deux autres prévenus, dont un ancien conseiller en communication de Karim Wade, ont bénéficié d’un non-lieu. Karim Wade a refusé la semaine dernière de répondre aux questions des juges de la commission d’instruction de la CREI. "Les poursuites contre moi sont politiques et fantaisistes", a-t-il assuré dans une déclaration publique.Le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, avait déclaré mardi que Karim Wade aurait droit à "un procès juste et équitable" s’il était traduit en justice. "Tous ceux qui sont impliqués dans la traque des biens supposés mal acquis bénéficient de la présomption d’innocence, y compris Karim Wade".AFP.
GIZ
Bureau de la Coopération Allemande (GIZ) : Avis de vente : OCCASION A NE PAS MANQUER


La GIZ Badalabougou-Est, Rue 22, Porte 202, Tél 20 70 48 00 a le plaisir d’informer le public de la mise en vente de 2 motos Yamaha 100 mises en circulation en 2007.

La visite des dites motos est possible du Mardi 22 Avril au Mercredi 30 Avril à 12 heures à la GIZ.

Les motos sont vendus au plus offrant et en l’état actuel.

Les demandes devront être transmises sous plis fermés et déposées au secrétariat de la GIZ avec la mention « offre pour moto Yamaha 100 » au plus tard le Mercredi 30 Avril à 15 heures.

Le dépouillement des offres et l’affichage de la liste se fera le Vendredi 2 Mai.

Le paiement « cash » sera exigible au plus tard le Mardi 6 Mai 2014.

 

Miss Faïda 2014 : Quatre candidates nominées au cours de la 3ème présélection
Le Palais de la culture Amadou Hampaté Ba a abrité vendredi dernier, 11 avril 2014, la 3ème présélection de la 1ère édition de Miss Faïda. C'était en présence de la promotrice de ce concours de beauté téléréalité, Mme Kanssourou Bathily, des membres du jury et des fans des différentes candidates. La cérémonie a débuté par le passage des 4 candidates nominées de la semaine (la Togolaise (...)
 

Hôpital Sominé Dolo de Mopti : un hôpital moderne de plus de 6 milliards offert à la population
Le président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta a inauguré le mardi 18 mars 2014 à Mopti (Sévaré en 5ème région), devant des représentants des pays partenaires, un important hôpital moderne. L'infrastructure évaluée à 6 milliards 268 millions a été réalisée grâce à une coopération fructueuse de la République française à travers l'Agence Française de (...)
 

© 1999-2013 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés