A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
Dépravation des moeurs à Bamako : sexe, drogue, alcool à flot à la plage de Miami à Kalaban-Coro
Au rythme de la vedette/Face aux députes de la majorité, la semaine dernière à Koulouba… IBK a persisté et signé : « Je ne suis actionnaire d’aucune société »
Festivité du 1er Mai : la CSTM maintient son mot de grève en attendant
Mali-Côte d’Ivoire : après les attentats de Bassam, les autorités Ivoiriennes se radicalisent contre les ressortissants maliens !
La séduction africaine : un tour dans l’univers des Baya
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 


 
 

Changé de cap et de perception

Annoncée comme une manifestation de solidarité et de compassion de la mouvance présidentielle, la rencontre entre le chef de l’Etat et les députés de la majorité, mardi, a tourné en une exhibition de satisfecit...

Lire

04-05-2016

Au rythme de la vedette/Face aux députes de la majorité, la semaine dernière à Koulouba… IBK a persisté et signé : « Je ne suis actionnaire d’aucune société »

 

Festivité du 1er Mai : la CSTM maintient son mot de grève en attendant

 
Les Echos | Le Républicain | Inter Bamako | Tjikan | Le Pretoire | Sport | 22 Septembre | La Sentinelle | Le Reporter | L'Indicateur du Renouveau | Le Carrefour | Agora | La Mutation | L'Expresse de Bamako | La Boussole | Le Débat |
 
Sur le fil de l'actualité...
Mali-Côte d’Ivoire : après les attentats de Bassam, les autorités Ivoiriennes se radicalisent contre les ressortissants maliens !
Dépravation des moeurs à Bamako : sexe, drogue, alcool à flot à la plage de Miami à Kalaban-Coro
Anacarde : les acteurs de la filière veulent s’organiser
Situation du pays
Hervé Ladsous, chargé des opérations de maintien de la paix : « Les terroristes sont hyper actifs »
Nord du Mali : la nouvelle donne terroriste
L’ancien ministre David Sagara sort de son silence : « Arrêtez de travestir la vérité au profit des postes politiques ! »
Afrique du Sud
La Ghanéenne Rebecca Asamoah devient la première Miss Afrique

Une Ghanéenne, Rebecca Asamoah, est devenue ce week-end la première "Miss Continent africain" à Johannesburg, lors du concours éponyme. S’il existe de nombreux concours de beauté "Miss Afrique" à travers le monde - Miss Africa USA, Miss Afrique Belgique... -, celui-ci, organisé par le producteur sud-africain Neo Mashishi, est le premier organisé sur le sol africain et impliquant des dizaines de pays du continent. Les organisateurs espèrent pouvoir convaincre l’Union africaine (UA) de les soutenir, afin que leur Miss puisse mener des campagnes contre les fléaux africains tels que le paludisme, la pauvreté ou la xénophobie. Samedi soir, dans la grande salle de spectacle du casino de Gold Reef City, les 12 finalistes aux chevelures brodées de perles se sont affrontées tantôt pieds nus et en habit traditionnel, tantôt moulées dans de longues robes du soir. Innovation sur l’épreuve en maillot de bain : moins dénudées qu’à l’habitude dans ce type de concours, les candidates portaient tee-shirts noirs et shorts moulants, tout en dansant pieds nus sur des morceaux comme "Africa" du chanteur malien Salif Keita. C’est la candidate ghanéenne, hygiéniste dentaire de 24 ans, qui s’est démarquée face aux 40 jeunes femmes engagées dans la compétition depuis le lancement du concours. La Zambienne Michelo Malambo a remporté la deuxième place, tandis que la Sud-Africaine Jemimah Kandimiri a gravi la troisième marche du podium. AFP

Côte d’Ivoire
Mettre fin au monopole de la distribution d’électricité et d’eau

La Côte d’Ivoire veut mettre fin au monopole des sociétés de distribution d’électricité et d’eau. "Nous avons décidé : il faut mettre fin au monopole de la CIE (compagnie ivoirienne d’électricité) et de la SODECI (société de distribution d’eau)", a déclaré dimanche le président Alassane Ouattara lors des célébrations de la fête du Travail, disant être interpellé par la hausse récente des coûts de l’énergie. "Je lance un appel à tous ceux qui souhaitent venir investir dans ces secteurs de le faire pour que nous ayons une saine compétition qui permettra de maîtriser les prix et de baisser le coût de l’électricité", a-t-il poursuivi, sous les acclamations des syndicats des travailleurs. Les quatre confédérations syndicales de travailleurs du pays avaient toutes dénoncé "le malaise" provoqué par la hausse du coût de l’électricité, chiffrée à 40% sur cinq ans par l’Union fédérale des consommateurs. Les bailleurs internationaux ont fait pression pour augmenter les tarifs et assurer l’avenir de la CIE - privatisée en 1990 et propriété depuis 2005 du géant français Bouygues - qui vendait à perte le courant à la population grâce à d’importantes subventions gouvernementales. Entré en vigueur en janvier, un "ajustement tarifaire" devait correspondre à une "hausse de 6 à 10%" du prix du kW/h pour 60% des abonnés, selon le ministre de l’Energie, Adama Toungara. AFP

Soudan
Un quotidien indépendant de nouveau autorisé à publier

La Cour constitutionnelle du Soudan a ordonné la levée d’une interdiction de publication imposée il y a cinq mois à un des plus importants quotidiens indépendants du pays, Al-Tayar, a annoncé lundi à l’AFP son rédacteur en chef. "Nous allons reprendre la publication du journal dans les jours qui viennent grâce à cette décision de la Cour", a déclaré Osman Merghani. L’avocat du quotidien, Nabil Adib, a confirmé cette décision. Aucun responsable de la Cour constitutionnelle n’était disponible immédiatement lundi pour s’exprimer sur ce sujet. Le puissant Service national du renseignement et de la sécurité (NISS) soudanais avait suspendu la publication du quotidien Al-Tayar en décembre après une série d’éditoriaux critiquant le gouvernement pour la baisse des subventions sur les carburants et l’électricité. Le journal avait contesté cette décision devant la Cour constitutionnelle, la plus haute juridiction du pays. Des officiers du NISS confisquent régulièrement les éditions entières de journaux en raison de la publication d’articles dont ils n’approuvent pas le contenu. Certains journaux sont parfois fermés ou interdits de publication. Al-Tayar avait ainsi vu toutes ses copies saisies en février et en mai 2015. Le Soudan est au 174e rang sur 180 pays dans le classement 2015 de Reporters sans frontières (RSF) sur la liberté de la presse. L’ONG dénonce des cas de censure, des procès et de lourdes peines contre les journalistes. AFP

Nigeria
Exhumer les cadavres pour connaître la vérité sur le massacre des Chiites

Des membres du Mouvement islamique du Nigeria (IMN) accusent l’armée d’avoir massacré en décembre dernier bien plus de musulmans de la minorité chiite que les 347 morts annoncés et demande l’exhumation des corps pour établir la vérité. L’IMN a organisé mardi une procession pour aller se recueillir sur le lieu de la fosse commune, à Mando, à la sortie de la grande ville de Kaduna, dans le nord du Nigeria. c’est l’endroit précis que désignent des membres de la société civile et des organisations de défense des droits de l’Homme. Le 14 décembre,’armée nigériane a attendu la tombée de la nuit pour jeter les corps dans cette fosse commune , dont l’IMN demande aujourd’hui l’exhumation. "Le gouvernement local reconnaît que 347 personnes ont été enterrées ici, mais nous savons que le nombre de morts est largement supérieur à cela", a confié à l’AFP Mohammed Mustapha, membre de l’IMN. Les 12 et 13 décembre, des affrontements se sont produits à Zaria. L’armée nigériane maintient que ses troupes ont réagi de manière appropriée contre ceux qu’ils décrivent comme "des ennemis criminels de l’Etat" et nie les accusations de massacre. Ils assurent que les fidèles de l’IMN auraient tenté d’assassiner le général Buratai, ce que l’organisation chiite dément. Le chef de l’IMN, Ibrahim Zakzaky, incarcéré plusieurs fois par le passé, est une nouvelle fois en détention. AFP

 

Santoutou Kanouté : ses 40 ans de carrière musicale fêtés à travers un “concert live”
Pour fêter ses 40 ans de carrière musicale, Santoutou Kanouté s'est produit, le samedi 23 avril dernier à la Pyramide du souvenir, à travers un ‘'concert live''. C'était sous le parrainage de la ministre de la Culture, de l'Artisanat et du Tourisme, N'diaye Ramatoulaye Diallo en présence de nombreux artistes notamment Babani Koné, Toumany Diabaté, Safi Diabaté, Samba Touré…. et de (...)
 

9ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le Paludisme : pour un Mali sans paludisme d’ici 2030
À l'instar des autres pays, le Mali a célébré, hier lundi 25 avril 2016, la Journée mondiale de lutte contre le Paludisme. C'était sous la présidence de Mme Marie Madeleine Togo, ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique, qui avait à ses côtés l'ambassadeur des Etats-Unis au Mali, Paul Foumsbee et le représentant de la directrice régionale de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour (...)
 

© 1999-2016 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés