A LIRE !
Dossiers
Conseil des Ministres
L'Essor
AFP
Le Journal Afrique
***
Top 5 de la semaine : les articles les plus lus
En direct : violents combats devant le palais présidentiel burkinabè
Rapport définitif du Vegal citant SBM : L’avion a coûté 7,4 milliards F CFA et le ministre Ben Barka a été le principal négociateur… Tièman H. Coulibaly aussi !
En un mot : le MNLA désormais sans tuteur
En direct : le jour d’après au Burkina Faso
Burkina : l’armée aux commandes, Compaoré promet une transition mais ne démissionne pas
 
Ciné
Night Club
Salles de concert

Retrouvez l'essentiel de l'actualité de l'Afrique de l'Ouest avec notre partenaire Jeune Afrique et Afrik.

 

 

 
 

« Constatations et recommandations »

Le BVG a rendu public son rapport définitif relatif à l’acquisition de l’avion présidentiel et des équipements militaires. Le document est édifiant... Lire

31-10-2014

Rapport définitif du Vegal citant SBM : L’avion a coûté 7,4 milliards F CFA et le ministre Ben Barka a été le principal négociateur… Tièman H. Coulibaly aussi !

 

En direct : violents combats devant le palais présidentiel burkinabè

 
Les Echos | L'Indépendant | Le Républicain | Nouvel Horizon | Soir de Bamako | Inter Bamako | Tjikan | Le Pretoire | Sport | 22 Septembre | Le Flambeau |
 
Sur le fil de l'actualité...
Burkina : l’armée aux commandes, Compaoré promet une transition mais ne démissionne pas
Achat de l’avion présidentiel et des matériels et équipements militaires : constatations géné- rales du Vérificateur général
Mise en place des instances de l’Assemblée nationale : la guerre des mastodontes
Situation du pays
Mohamed Ras Bathily à propos de la Gouvernance sous IBK : « On ne gère pas un pouvoir avec du sentiment et de la complaisance »
Ménaka : l’école profite partiellement du climat de détente
Les soldats français toujours “au contact” des jihadistes dans le nord du Mali
Zambie
Un ex-ministre arrêté pour avoir fêté le décès du président en tirant en l’air
Un ancien ministre zambien, aujourd’hui dans l’opposition, a été arrêté vendredi et inculpé pour troubles à l’ordre public pour avoir célébré le décès du président Michael Sata en tirant des coups de feu en l’air, a indiqué la police. "Nous avons arrêté et inculpé M. Guston Sichilima car il a tiré huit coups de feu en l’air avec un (pistolet de calibre) 9 mm", a déclaré à l’AFP Charity Katanga, responsable de la police pour la province du Nord, en ajoutant : "Nous sommes encore en train de porter le deuil de notre président, c’est inacceptable". M. Sichilima, membre du gouvernement de Rupiah Banda (2008-2011), a reconnu ses torts pour cette fantasia improvisée. La police l’a relâché et l’affaire ne sera pas portée devant les tribunaux, selon Mme Katanga, qui a lancé une mise en garde "à tous les citoyens, les appelant à rester calmes en cette période de deuil". Le président zambien Michael Sata, décédé mardi soir à Londres à 77 ans après des mois d’une longue maladie dont la nature n’a pas été révélée, sera enterré mardi 11 novembre à Lusaka, la capitale du pays après le rapatriement de sa dépouille. Son décès clôt une présidence de trois ans marquée par une dérive autoritaire, et des liens resserrés avec la Chine, qui a d’importants intérêts dans les mines de cuivre, pilier de l’économie nationale. Il avait été démocratiquement élu en 2011. AFP
RDC
“Vaincre” les rebelles ougandais accusés de massacres
Le président congolais Joseph Kabila a promis vendredi que son pays allait "vaincre" les rebelles ougandais accusés d’avoir massacré en octobre une centaine de personnes dans la région de Beni, dans l’est de la RDC. "Ceux qui pensent que nous devons négocier avec les ADF, qu’ils oublient, car la réponse est non. On ne peut pas négocier avec les terroristes", a déclaré en swahili M. Kabila devant la population de Beni. Le chef de l’Etat s’exprimait pour la première fois depuis une série de massacres commis dans ce territoire par de présumés rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), actives dans une zone montagneuse de la région depuis 1995. "Nous ne devons pas avoir peur, nous devons rester soudés pour bouter hors du territoire congolais les ADF", a insisté le président Kabila, arrivé mercredi à Beni, chef-lieu du territoire éponyme, situé dans la province riche et instable du Nord-Kivu. Opposée au président ougandais Yoweri Museveni et composée de musulmans, l’ADF est active depuis 1995 dans une région montagneuse du territoire de Beni. Elle y a commis de graves exactions contre les civils (meurtres, enrôlement d’enfants, pillages) et se livre à de lucratifs trafics, notamment de bois. AFP
Mozambique
Filipe Nyusi du Frelimo élu président, la Renamo revient sur la scène
Filipe Nyusi, ministre de la Défense du Mozambique depuis 2008 et candidat du parti Frelimo au pouvoir depuis 39 ans, a été élu président pour cinq ans. M. Nyusi, 55 ans, remporte avec 57% des voix, loin du score du président sortant Armando Guebuza qui avait été réélu avec 75% en 2009, mais témoignant de la résistance du Frelimo auprès des électeurs. Il devance Afonso Dhlakama, le leader de la Renamo qui a mené une campagne de dernière minute après deux ans de rébellion dans le maquis, et qui a réussi à remonter son score à 37% (contre 16% en 2009), assez pour négocier avec le gouvernement. La Renamo, parti issu de l’ancienne guérilla qui a affronté le pouvoir dans une guerre civile de seize ans jusqu’en 1992, compte encore des combattants. Au lendemain des élections, elle a accusé le Frelimo de fraudes mais exclu un retour à la violence. La Renamo aura 89 sièges au Parlement, contre 144 pour le Frelimo, qui conserve la majorité absolue, selon les résultats des législatives tenues le même jour que la présidentielle, le 15 octobre. Daviz Simango (MDM), maire de la deuxième ville du pays, Beira, a 6% mais double le nombre de ses députés à 17, la plupart élus dans la province de Sofala (centre). AFP
Nigeria
Triple attentat à la bombe dans une gare
Trois bombes ont explosé vendredi matin à une heure de grande affluence dans une gare routière de Gombe, dans le nord-est du Nigeria, selon la police. Selon plusieurs témoins, 3 hommes sont entrés dans la gare routière et ont déposé 3 sacs autour des bus. Les 3 explosions ont eu lieu vers 09H00 locales (08H00 GMT), selon le commissaire de police de Gombe, Abdullahi Kudu, et 3 suspects ont été arrêtés. "Nous sommes en train d’établir le bilan des victimes", a déclaré M. Kudu à l’AFP. L’Etat de Gombe, dont la ville éponyme est la capitale, a des frontières communes avec les Etats de Borno, Yobe et Adamawa, les 3 Etats les plus durement touchés par l’insurrection islamiste qui a fait plus de 10.000 morts au Nigeria ces 5 dernières années. Selon M. Kudu, les 3 suspects venaient de l’Etat de Yobe, où Boko Haram a pris le contrôle de plusieurs villes et villages. Le triple attentat n’a pas été revendiqué pour l’instant. Mais le groupe islamiste a déjà revendiqué plusieurs attentats dans des gares routières du Nigeria par le passé. Lawanti Aliyu, un employé de la compagnie publique de bus de Gombe, dit avoir vu plusieurs personnes allongées sur le sol, juste après les explosions, dont certaines étaient mortes ou grièvement blessées. AFP
 

Lutte contre le virus Ebola au Mali : l’urgence du moment
Ça y est, le Mali connait depuis la semaine dernière son premier cas déclaré de malade à virus Ebola, et malheureusement son premier décès aussi. Une fillette de deux ans environ dont les parents seraient morts en Guinée (Kissidougou) de la même maladie, et qui fut ramenée au Mali par sa grand-mère vivant à Kayes. Partie en Guinée pour présenter ses condoléances, cette dernière est retournée (...)
 

Prévention de la fièvre Ebola : la Somika-Sa équipe le District sanitaire de Yanfolila
Pour appuyer ce District sanitaire dans la prévention de la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui éprouve aujourd'hui l'Afrique de l'Ouest avec plus de 4 500 morts à la date du 16 octobre 2014, la Brigade de prévention du District sanitaire de Yanfolila (près de 245 km au Sud de Bamako, à la frontière avec la Guinée), vient de recevoir de la Société des mines d'or de Kalana (Somika-Sa) (...)
 

© 1999-2014 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés